SOCIéTé  |    

Centrafrique : Le Bambou de Chine très brisé par la population de Birao

Par RJDH Centrafrique - 09/12/2016

Il est utilisé pour la clôture des maisons d’habitation, dans l’alimentation,… cet arbre est aussi sources des récurrentes incursions soudanaises qui le déciment.

 

Le bambou de Chine est vital pour la ville de Birao. Il est utilisé pour la clôture des maisons d’habitation, dans l’alimentation,… cet arbre est aussi sources des récurrentes incursions soudanaises qui le déciment.

A l’instar d’autres communautés qui utilisent le Bambou dans leur quotidien comme matière première pour construire leurs maisons et produit alimentaire, Birao ne fait pas exception. Dans cette partie de la Centrafrique, le Bambou compense le bois et il est aussi sujet de braconnage de la part des voisins soudanais car, son utilisation dépasse le simple cadre de sa transformation en meubles.

A Birao, un petit tour dans la ville et vous saurez les bienfaits faits du Bambou de Chine dans cette partie de la RCA cernée par le Tchad et le Soudan. Au coin de certaines rues, l’on aperçoit des ateliers sous lesquels, le Bambou de Chine est utilisé dans la fabrication de meubles. Ce que nous confirme Idriss, ce menuisier qui déclare que « nous fabriquons des lits, des escarbots ou des chaises avec cet arbre».

 


© Droits réservés
Outre les tiges de Bambou utilisées dans la menuiserie, ses racines constituent un aliment très apprécié par certains habitants. Selon Oumar Fotor, « c’est le bambou de Chine qui nous a sauvé la vie durant cette période crise, on prépare ses racines pour les manger. Il a le même gout que le mil ».

Du coupeur de Bambou aux fabricants de chaises, de fauteuils, …. Toute la chaine tire les bienfaits de cette graminacée. La coupe de Bambou et sa vente sont une activité lucrative a encore témoigné Oumar Fotor qui souligne que « nous les vendons par bottes, on gagne jusqu’à 50.000 frs ». Ce chef a aussi précisé que « c’est une grâce divine, car le Bambou de Chine pousse à l’état sauvage ».

Vu son utilité, le Bambou qui est la plus grande graminacée est menacé de disparition pour son abattage et braconnage.
 
MOTS CLES :  Centrafrique 

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués