SOCIéTé  |    

Centrafrique: Des enfants associés aux groupes armés reçoivent à Bangui des kits d’installation

Par RJDH Centrafrique - 16/11/2016

Après quatre mois de formation au centre de formation de l’Union des Techniciens en Faveur des Jeunes Désœuvrés, 90 enfants associés aux groupes armés

 

Après quatre mois de formation au centre de formation de l’Union des Techniciens en Faveur des Jeunes Désœuvrés, 90 enfants associés aux groupes armés qui ont été démobilisés ont reçus ce mercredi 26 novembre des kits d’installation qui leur permettront de réintégrer la société. C’est un appui du Plan International.

En République Centrafrique, certains groupes armés avaient enrôlé des enfants pour combattre dans leurs rangs ou pour servir de transporteurs ou enfants de course. Après l’amélioration de la situation sécuritaire, ces mineurs ont été démobilisés pour retrouver la vie civile après des semaines de formation aux petits métiers. Après ces formations, l’ONG Plan Internationale a offert des kits à ceux-ci pour faciliter leur réinsertion dans leur société.

Sur ce don de kits, Henri-Noël, Tatangang, chef de mission de l’ONG Plan Internationale a indiqué que l’objectif de ce projet consiste à amener ces enfants à intégrer la société. « Ces enfants ont été démobilisés par d’autres ONG, et nous nous avons essayez de faciliter leur intégration pour qu’ils sortent de ces groupes et deviennent utiles à la société ».

 


© Droits réservés
Il a souligné que « ces kits qui vont leur permettre de s’installer, et l’année prochaine son organisation sera toujours avec eux pour s’assurer qu’ils puissent devenir opérationnels.

Justin David Sutowé, l’un des bénéficiaires s’est réjoui du geste qu’il a qualifié d’acte salutaire. Selon lui, « c’est une occasion pour que nous puissions déposer les armes et de ne plus jamais nous retrouver dans les groupes armés ».

Il a aussi souhaité que l’ONG Plan International les aide à regagner leurs familles, « car moi qui parle là, je n’ai pas des parents à Bangui. J’étais à Bogangolo et j’ai intégré le groupe des ex-Séléka après l’assassinat de mon père par ces derniers. Juste pour venger mon père».

L’ONG Plan Internationale compte recruter une nouvelle promotion pour cette formation l’année prochaine afin d’engager le même processus. Et ceux qui n’auront pas l’âge requis de suivre cette formation seront inscrits dans des établissements scolaires.
 
MOTS CLES :  Centrafrique 

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués