CINéMA & THéâTRE  |     LIVRES  |     MUSIQUE   |     ARTS  |    

Nina Darnaye, la centrafricaine en concert de soutien aux victimes de Kaga-Bandoro

Par RJDH Centrafrique - 04/11/2016

Plus de 25 artistes musiciens et quelques groupes de musique organisent ce vendredi 4 novembre un concert de soutien aux victimes de Kaga-Bandoro

 

Plus de 25 artistes musiciens et quelques groupes de musique organisent ce vendredi 4 novembre un concert de soutien aux victimes de Kaga-Bandoro qui sont à Bangui. Opportunité pour les personnes de bonne foi d’apporter leur contribution afin de soutenir les déplacés de Kaga-Bandoro qui sont sur le site du Centre Social de Ben-Zvi à Bangui. Le RJDH l’a interrogé quelques heures avant le concert.

Bonjour Nina Darnaye, qu’est ce qui fera le moment fort de ce concert ?
Bonjour. Ce concert regroupera 25 orchestres et des groupes de danse traditionnelle et des comédiens. Par ce concert qui nous a mobilisés, on veut juste apporter notre contribution à nos compatriotes qui sont dans la souffrance. C’est notre manière, nous les artistes de compatir avec les déplacés, car on ne peut pas croiser les bras et regarder nos compatriotes souffrir.

Est-ce qu’après ce concert, vous allez envisager d’autres actions sur le terrain pour soutenir ces personnes déplacées ?
Très belle question. Je suis entrain de faire le premier pas et on ne va pas rester là. Trois jours après ce concert, on se rendra sur le site pour livrer un bon spectacle avant de leur remettre le don que nous collecterons.

 


© Droits réservés
Peut-on dire que votre appel à contribution a mobilisé des personnes de bonne volonté qui ont commencé à faire des dons ?
Oui, c’est aujourd’hui que ces gens vont venir faire leurs gestes, par ce qu’on a lancé un message que si tu as du savon, les habits, quelques choses, on va rassemble tout cela pour soutenir ces déplacés de Kaga-Bandoro.

Et la chanson qui pourra permettre de soutenir les victimes de Kaga-Bandoro, avec quel artiste vous l’avez composée et sur quelle sonorité ?
Il y a Aggas Zokoko de Tropical, Kaida-Mongaga, Vano Star, il ya aussi les rappeurs et beaucoup d’autres artistes.

Vous ferez de cette chanson un album?
En tout c’est une chanson mais une chanson mais bien costaud.

Bien costaud c’est-à-dire ?
Je veux dire que les textes sont vraiment riches.

Mis à part ce concert, quelle est votre actualité d’artiste ?
Oui, il n’y a pas de projet, il n’y a pas mal de choses à faire. J’ai envisagé bien avant, d’aller en provinces pour m’amuser avec mes frères et sœurs de Berberati, de Gamboula, le projet est en vue, je finis d’abord avec celui-là.

Dans cette dynamique, allez-vous organiser prochainement un spectacle avec les artistes étrangers ou centrafricains de la diaspora ?
Tu as raison, avec maman Léonie Kangala, nous sommes en contact. Normalement elle devrait être l’invitée de notre premier festival d’expression féminine que j’avais organisé et qui vient de se terminer. Vu son emploie de temps, elle n’était pas venue, mais elle m’a promis que la prochaine édition, elle sera là pour me donner un coup de main.
 
MOTS CLES :  Centrafrique 

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués