NATIONALE  |     INTERNATIONALE  |    

Centrafrique : Cinq personnes dont Bemba Gombo condamnées pour subordination de témoins

Par RJDH Centrafrique - 04/11/2016

La Cour Pénale Internationale (CPI) a condamné cinq personnes dans le procès contre Jean-Pierre Bemba Gombo à cinq ans d’emprisonnement ferme

 

La Cour Pénale Internationale (CPI) a condamné cinq personnes dans le procès contre Jean-Pierre Bemba Gombo à cinq ans d’emprisonnement ferme. L’annonce a été faite ce vendredi 3 novembre.

Selon les informations du RJDH recueillies auprès du bureau de la CPI de Bangui, Jean-Pierre Bemba- Gombo, Aimé Kilolo Musamba, Jean-Jacques Manguenda Kabongo, Fidèle Babala Wandu, ancien député du parti MLC et Narcisse Arido (centrafricain), qui sont des témoins de l’accusé Jean-Pierre Bemba Gombo ont formulé de fausses dépositions et présenté des faux documents pendant le déroulement du procès. Ceux-ci ont falsifié des documents et de faux témoignages pour permettre la libération de l’accusé.

Gervais Bodagay, chargé de communication au Bureau de la CPI-RCA à Bangui, dans sa présentation a précisé que les cinq coupables ont été condamnées à 5 ans d’emprisonnement ferme en complément des 18 années prononcées dans la première affaire de Jean Pierre Bemba contre le procureur. « La chambre première instance 7 de la CPI a constaté que Jean-Pierre Bamba a sollicité les faux témoignages à 14 témoins pendant son procès», a-t-il souligné.

 


© Droits réservés
Il a rappelé l’article 70 du Statut de Rome, Traité fondateur de la CPI, que « lorsque des atteintes en terme de faux témoignage, présentation des documents incorrects ou falsifiés sont présentés devant la CPI, « les auteurs de ces délits sont poursuivis. Les peines qui peuvent être prononcées dans cette affaire n’excèdent pas cinq ans d’emprisonnement ferme », précise le chargé de communication du Bureau de Bangui.

Jean-Pierre Bemba a été condamné le 21 juin 2016 à la Haye au Pays-Bas à 18 ans d’emprisonnement ferme par la CPI, pour crime de guerre, crime contre l’humanité, crime contre l’humanité. Ce nouveau verdict du 19 octobre 2016, vient alourdir sa peine et ses complices pour atteinte à l’administration de la justice.
 
MOTS CLES :  Rd Congo 

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués