FOCUS  |     CONSEILS PRATIQUES  |    

L’initiative du bassin du Lac Tchad pour la lutte contre les IST/VIH/SIDA

Par Lucie Nkouka - 25/04/2011

Cette réunion a vu la participation de plusieurs Etats de la sous région dont le Niger, le Nigéria, le Gabon, la guinée-Equatoriale, le Tchad, le Cameroun, la République Centrafricaine et …

 

Le projet d’appui pour le bassin du Lac Tchad (PROPABLT) est un projet présent dans six Etats de la sous région de l’Afrique à savoir la République Centrafricaine, le Tchad où se trouve le Lac, le Niger, le Nigéria, le Cameroun et la Libye qui est dans les conflits en ce moment. Ledit projet a été initié pour lutter contre le sida et les différentes maladies sexuellement transmissibles où le taux ne cesse de s’accroître. Cette croissance du taux des maladies dangereuses est due aux conflits internes de ces Etats membres, aux problèmes politiques, etc. Ces différents problèmes ont fait que les personnes porteuses desdites maladies se déplaçant dans la sous région les propagent facilement. C’est ainsi que ce projet a été initié pour mettre fin à la progression rapide et inquiétante de ces maladies dans les Etats membres du Bassin du Lac Tchad. La pandémie du SIDA a touché tous les pays d’Afrique et beaucoup plus les Etats de l’Afrique subsaharienne dont ceux membres du Bassin du Lac Tchad. A cet effet, les populations vivant dans ce bassin sont exposées comme tout autre pays victime de la pandémie avec un taux d’infection variant d’un pays à un autre.

 


© journaldebangui.com
Dr Noé Déoudjé et Mana Aboubakar (photo du bas)
A cette raison, le PROBALT a voulu d’abord réduire la pauvreté pour enfin engager la lutte contre le SIDA. Selon le Docteur Noé Déoudjé, coordonnateur régional du projet, la tenue de cette réunion permettra de mettre au point de nombreux aspects y relatifs. C’est dans ce cadre qu’un comité de pilotage du projet est mis en place à l’issue de la réunion. Le projet d’appui pour le bassin du Lac Tchad (PROPABLT) avait démarré en 2007 pour une durée de cinq ans. Or, les activités du terrain ont démarré en 2009 et vont se poursuivre probablement jusqu’en 2013. Il bénéficie par ailleurs du soutien financier de la banque africaine pour le développement (BAD) en apportant un appui à hauteur de 90% et la commission du bassin du Lac Tchad a aussi, par rapport à son budget, contribué de 10% pour le fonctionnement des coordinations nationales mises en place dans les Etats membres du Bassin du Lac Tchad. La réunion se poursuivra jusqu’au 22 avril 2011.

 

 
MOTS CLES :

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués