SOCIéTé  |    

Moïse Zami suggère à ses compatriotes la consolidation de la paix

Par ACAP - 11/10/2016

Il a plaidé pour que toutes les couches sociales s’impliquent dans la mise en œuvre du processus de relèvement et de la consolidation de la paix en Centrafrique

 

L’Expert national au Ministère de l’Economie, du Plan et de la Coopération, Moïse Zami, a plaidé pour que toutes les couches sociales s’impliquent dans la mise en œuvre du processus de relèvement et de la consolidation de la paix en République Centrafricaine qui sera présenté à la table ronde de Bruxelles en Belgique sur la République Centrafricaine, lors de l’atelier, vendredi 7 octobre à Bangui.

L’objectif de l’atelier de présentation de la stratégie de Relèvement et de Consolidation de la Paix en Centrafrique (RCPCA) est d’examiner toutes les stratégies élaborées par le gouvernement en vue de mettre un terme aux conséquences de la crise, lesquelles stratégies seront également présentées au prochain rendez-vous des partenaires de la République Centrafricaine à Bruxelles en Belgique.

Moïse Zami a fait savoir que dans ces stratégies s’articulent autour de trois axes thématiques.

Le premier axe concerne la Paix, la Réconciliation et la Sécurité. Il met l’accent sur la réinsertion des combattants en vue de réduire la violence, la reforme des forces de sécurité, la justice, mettre fin à l’impunité et promouvoir la réconciliation, la cohésion sociale et retour des déplacés.

 


© Droits réservés
Le second axe se focalise sur le redéploiement de l’administration, la gouvernance locale inclusive, la sécurité alimentaire et la résilience.

Le dernier axe insiste sur les secteurs productifs que sont l’agriculture, l’élevage, la forêt et les mines, les infrastructures notamment les routes, l’électricité et la communication. Dans cet axe, la priorité est mise sur le développement de secteur privé et l’emploi afin de susciter la stabilité des cadre macro économique.

Zami Moîse a rappelé que le RCPCA a pour mission de faire l’évaluation des besoins de relèvement et de consolidation de la paix, d’estimer leurs coûts en vue de ressortir les priorités qui seront contenues dans un plan quinquennal.

Il convient de noter que le gouvernement centrafricain a fait appel aux Nations-Unies, à la Banque Mondiale et à l’Union Européenne pour l’appuyer dans l’élaboration desdites stratégies nationales. L’objectif final est le relèvement économique et la relance des secteurs productifs.
 
MOTS CLES :

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués