SOCIéTé  |    

Centrafrique: 27 pasteurs et responsables d'églises tués par la Seleka

Par newspress.fr - 10/10/2016

Les rebelles de la Séléka ont mené une série d'attaques meurtrières au Nord de la Centrafrique, où se déroulait un séminaire de formation, mené par Portes Ouvertes.

 

Les rebelles de la Séléka ont mené une série d'attaques meurtrières au Nord de la Centrafrique, où se déroulait un séminaire de formation, mené par Portes Ouvertes.

Pourquoi cette violence ?

1. Les rebelles de la Séléka considèrent Kaga Bandoro comme la capitale de leur « république » auto-proclamée « République de Logone », où ils se donnent le droit de tuer tous les non-musulmans.

2. Ils sont furieux contre le personnel hospitalier local, qui n'a pas pris suffisamment soin d'un de leur camarade blessé dans un accident.

3. Lorsque leurs ennemis, les Anti-Balaka, ont su que ceux de la Séléka n'avaient pas été désarmés, ils se sont enfuis en laissant la population à la merci des représailles.

Après deux années de guerre civile, les représentants des groupes armés, des partis politiques et de l'Église ont signé un accord de paix le 10 mai 2015. Mais des poches de résistance subsistent.

 

 
MOTS CLES :

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués