NATIONALE  |     INTERNATIONALE  |    

Dispute autour de l’organisation des obsèques de l’ancien président Patassé

Par Fleury Koursani - 13/04/2011

Le gouvernement centrafricain et la famille Patassé ne s’entendent toujours pas

 

Guy Simplice Kodégue, porte parole de l’ancien Président Ange Félix Patassé a déclaré au cours d’un point de presse ce lundi, 11 avril 2011 «qu’il n’y aura pas d’obsèques officielles pour l’ancien président dont tous les droits ont été bafoués de son vivant par le gouvernement centrafricain». Il ajoute par ailleurs «qu’on ne peut jamais revenir sur la dépouille de celui qu’on a tué car ce serait alors de l’hypocrisie». Une réplique de la Coordination des comités de soutien à Patassé à l’annonce du gouvernement centrafricain qui vient de mettre en place un comité d’organisation des obsèques de l’ancien président centrafricain, Ange Félix Patassé.

 


© http://photos1.hi5.com
Le président Ange Felix Patassé, décédé
La Coordination des comités de soutien au président Patassé avait déjà annoncé à travers un communiqué rendu public le vendredi dernier «qu’il n’y a aura pas d’obsèques officielles. En accord avec la famille de l’illustre disparu, elle tient à ce que le Général François Bozizé, son gouvernement, son cabinet, sa famille et son parti ne prennent pas part aux obsèques». Le gouvernement centrafricain n’en a cure et a donc mis en place le comité d’organisation des obsèques de l’ancien président. Le porte parole du gouvernement centrafricain, Fidèle Ngouandjika a solennellement déclaré que «le président Patassé est un patrimoine du peuple centrafricain. Il n’a pas de famille politique. Le gouvernement va lui rendre l’hommage qu’il mérite et nous sommes en train de prendre des dispositions dans ce sens. Des négociations entre le pouvoir et les proches du défunt président sont en cours pour des obsèques dignes de ce nom».

«A quoi bon laisser ces gens revenir sur la dépouille mortelle de l’ancien président pour ressasser ces dispositions légales et réglementaires le concernant?», s’est par ailleurs interrogé le porte parole du défunt président qui soutient également que les «enfants Patassé sont de cœur avec la coordination des comités de soutien à Patassé». Décédé le 5 avril 2011 à l’Hôpital général de Douala au Cameroun, Ange Félix Patassé, 74 ans, a dirigé la République Centrafricaine de 1993 à 2003. Il est candidat à la dernière élection présidentielle remportée dès le premier tour par l’actuel président. Résultat contesté par l’ancien président jusqu’à sa mort.

 

 
MOTS CLES :

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués