DéBATS & OPINIONS  |     KIOSQUE  |    

Insécurité alimentaire et militaires chinois sujets favoris de la presse centrafricaine

Par APA - 14/09/2016

L’insécurité alimentaire grandissante en Centrafrique et la présence dans le pays d’une centaine de militaires chinois commis à la garde sites de prospection pétrolière

 

L’insécurité alimentaire grandissante en Centrafrique et la présence dans le pays d’une centaine de militaires chinois commis à la garde sites de prospection pétrolière font la une de la presse parue mercredi en Centrafrique.

«Légère hausse du nombre de personnes en situation d’insécurité alimentaire en Centrafrique », titre le journal L’Etoile qui s’appuie sur l’Analyse de classification intégrée de la phase humanitaire et de la sécurité alimentaire (IPC) de la FAO rendue publique le 9 septembre dernier à Bangui.

Selon cette étude, entre décembre 2015 et aout 2016, le nombre de personnes en situation d’insécurité alimentaire a augmenté d’environ 10,62 soit 212440 nouvelles personnes.

L'Analyse de classification intégrée de la phase humanitaire et de la sécurité alimentaire (IPC) a montré qu’environ deux millions de personnes sont touchées par l’insécurité alimentaire contre un million sept cent quatre-vingt-sept cinq cent soixante personnes (1.787.560) en décembre 2015.

L’augmentation de nombre de personnes touchées par l’insécurité alimentaire est établie alors que le gouvernement centrafricain et la BEAC ont annoncé la croissance du Produit intérieur brut (PIB) entre 5 et 6%.

C’est en zone rurale que l’insécurité alimentaire est beaucoup plus significative. Selon les données de la FAO, un million huit cent soixante-dix-neuf milles huit cent vingt-sept (1.879.827) de personnes touchées se trouvent en milieu rural, soit 37% de la population totale contre seulement 15% (129.028) à Bangui, soit 3% de la population générale.

Sur un tout autre plan, le journal en ligne Corbeau News parle de la présence des militaires chinois en Centrafrique.

Sous le titre « Une centaine de soldats chinois à Bangui, la guerre du pétrole va-t-elle commencer ? », le journal note que la prospection et l’exploitation du gisement pétrolier au Nord-Est de la Centrafrique par une entreprise chinoise poussent le gouvernement chinois à prendre des mesures spéciales de sécurité afin de protéger ses intérêts dans ce pays en guerre.

Outre le problème sécuritaire rencontré par ces investisseurs chinois en RCA, la licence de prospection, d’exploration, voire d’exploitations pétrolières remise par les nouvelles autorités à une entreprise chinoise, n’a pas été du goût des Américains, ni des Européens.

Cela pourrait alimenter la tension déjà perceptible dans le pays. « Avec l’arrivée massive des soldats chinois en Centrafrique, peut-on parler de la guerre du pétrole dans les années à venir en RCA? », s’interroge ce journal en ligne.

 

 
MOTS CLES :  Centrafrique 

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués