FOOTBALL   |     AUTRES SPORTS  |     SPéCIALE CAN 2013  |    

Octave Adialo Mahamat explique l’échec des Fauves à Kinshasa par l’insuffisance des ressources

Par ACAP - 14/09/2016

Le Président de la Commission centrale de sélection à la Fédération Centrafricaine de Football (FCF), Octave Adialo Mahamat, a pensé que les 91 millions de francs

 

Le Président de la Commission centrale de sélection à la Fédération Centrafricaine de Football (FCF), Octave Adialo Mahamat, a pensé que les 91 millions de francs CFA décaissés par le gouvernement centrafricain dans le cadre de la préparation et du voyage des footballeurs centrafricains à Kinshasa afin d’obtenir une qualification pour la Coupe d’Afrique des Nations au Gabon en 2017 n’ont pas été suffisants pour obtenir la qualification recherchée, lors d’une conférence de presse, samedi 10 septembre 2016, à Bangui.

L’objectif de cette conférence de presse est de faire la restitution de la rencontre qui a opposé les Fauves de Bas-Oubangui à leurs homologues de la République Démocratique du Congo, ‘Les Léopards’, match au cours de laquelle les Centrafricains ont été battu sur le score de 4 buts contre 1 le 4 septembre dernier.

Octave Adialo Mahamat a attribué la défaite des Fauves à Kinshasa à tout le monde, d’où l’expression de « échec collectif ». Il a justifié cette assertion par « une série de causes qu’il faudrait analyser, tant sur les plans événementiel, administratif, financier que technique ».

D’après lui, le budget élaboré par la Fédération Centrafricaine de Football avoisinait 140 millions de francs CFA. La mise aux verts des athlètes nécessitait 76 millions de francs CFA sans compter un appel de fonds de 15 millions de francs CFA. Une manière de reconnaître que les ressources mobilisées, les 91 millions de francs CFA n’étaient pas suffisants « avant, pendant et après la rencontre avec la RD Congo.

Octave Adialo Mahamat a balayé du revers de la main les accusations contre l’entraineur des Fauves, Hervé Loungoundji, ayant engendré la défaite des athlètes centrafricains en RD Congo.

« Hervé Loungoundji a été à l’origine de la victoire de la République Centrafricaine face à la RD Congo à Bangui, sur le score de 2 buts contre 0 en match aller. Loungoundji a permis à l’équipe nationale de remporter d’autres rencontres ailleurs en Afrique. Donc, il ne mérite pas d’être incriminé, puisqu’il était à la hauteur de sa mission », a soutenu Adialo Mahamat.

Visiblement, le Président de la Commission centrale de sélection à la FCF a le plus compté sur les jeunes footballeurs africains évoluant ailleurs en Afrique, en Europe et en Asie et qui n’ont pas être regroupés pour défendre les couleurs nationales durant les épreuves devant conduire à la phase finale de la Coupe d’Afrique des Nations.

 

 
MOTS CLES :  Centrafrique 

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués