SOCIéTé  |    

Le Ministre Jousso apprécie les résultats des réformes en cours

Par ACAP - 02/09/2016

Théodore Jousso, a axé son exposé sur les dernières recommandations de la 9ème réunion du Groupe International de Contact sur la République Centrafricaine

 

LLe Ministre de l’Equipement, des Transports, de l’Aviation civile et du Désenclavement, et porte-parole du gouvernement, Théodore Jousso, a axé son exposé sur les dernières recommandations de la 9ème réunion du Groupe International de Contact sur la République Centrafricaine (GIC-RCA) et les efforts réalisés par le gouvernement et l’Union Européenne dans le cadre de la réorganisation des Forces Armées Centrafricaines (FACA), au cours de la première conférence de presse du gouvernement centrafricain et le MINUSCA, mercredi 31 août 2016, à Bangui.

L’objectif de cette conférence de presse est de débattre des réalisations du gouvernement, avec le concours des partenaires, comme par exemple la Mission multidimensionnelle Intégrée des Nations Unies pour la Stabilisation en République Centrafricaine (MINUSCA).

Concernant le premier point, le Ministre Jousso a évoqué la mutation de Groupe International de Contact sur la RCA en Groupe International de Soutien à la République Centrafricaine (GIS-RCA) qui continuera de bénéficier de l’appui de l’Union Africaine (UA) en vue de la reconstruction de la RCA, à l’issue de la 9ème réunion du GIC-RCA tenue à Bangui le 25 août dernier.

Il a aussi soutenu que « les amis de la République Centrafricaine l’ont accompagné vers le retour à la légalité constitutionnelle ».

Au sujet du deuxième point inscrit à l’ordre du jour, Théodore Jousso s’est appesanti sur la réorganisation des FACA, « une nouvelle armée nationale avec l’appui de la Mission européenne d’Entrainement et de Formation Opérationnelle (EUTM) », officiellement lancée par le président Faustin Archange Touadéra le 26 août dernier.

 


© Droits réservés
Cette réorganisation, a-t-il, concerne la constitution des bataillons et l’entrainement opérationnel des unités des FACA afin de passer « d’une armée de projection à une armée de garnison ».

Il a annoncé, au nom du gouvernement, qu’il s’agit « de mettre sur pied une nouvelle armée professionnelle, républicaine, équipée, ayant les aptitudes nécessaires pour assurer efficacement la mission de protection des intérêts fondamentaux de la nation ».

Il a également exhorté tous les Centrafricains à continuer à faire confiance aux institutions de la République nouvellement mises en place et a rassuré les uns et les autres que tous les efforts en cours ne visent qu’un seul et unique objectif à savoir : la sécurisation du territoire national et le développement du pays.

Le Chef d’Etat major des armées, le Général Ludovic Ngaïféï, a avancé l’effectif de 7.567 militaires comprenant des officiers, des sous-officiers et des hommes de troupes qui sont disponibles.

Il a aussi fait savoir que ces militaires ne sont pas de jeunes soldats seulement mais qu’ils ont en moyenne 6 à 7 années de service et auraient été engagés dans des opérations de terrain.
 
MOTS CLES :  Centrafrique   Théodore Jousso, 

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués