NATIONALE  |     INTERNATIONALE  |    

La Révolution Justice se retire de la plate-forme des groupes armés sur le DDRR/RSS

Par RJDH Centrafrique - 29/08/2016

La Révolution Justice de Armel Ningatouloum Sayo s’est retirée de la coordination des groupes armés signataires de l’accord du 10 Mai 2016

 

La Révolution Justice de Armel Ningatouloum Sayo s’est retirée de la coordination des groupes armés signataires de l’accord du 10 Mai 2016. Ce dernier explique ce retrait par le fait que la plateforme n’a pas sa raison d’être, par contre le porte-parole de cette coordination déplore ce retrait et l’appelle à discuter avec ses éléments pour la réussite du DDRR.

Joint au téléphone, Armel Ningatouloum Sayo a expliqué au RJDH que « la coordination du DDRR mise en place n’a pas sa raison d’être, puisqu’il existe une structure pilote du DDRR à la Présidence et le DDRR est individuel » a-t-il expliqué.

Le porte-parole de cette coordination Thierry Blaise Angalaka se dit surpris par le retrait de la RJ « C’est une surprise pour nous car, il a beaucoup contribué à travers ses représentants à la mise en place de cette coordination », a-t-il déploré avant d’expliquer les motivations de ce retrait, « la raison de son retrait du processus évoqué met en avant un problème interne à la RJ, le chef d’Etat-major qui a fait une dissidence dans le mouvement » a précisé Thierry Blaise Angalaka.

 


© Droits réservés
Armel Sayo s’est-il retiré du processus du DDRR ? Thierry Blaise Angalaka a souligné que Sayo tient toujours au DDRR et l’a interpellé à un dialogue pour la réussite de ce processus tant attendu « Armel Sayo ne s’est pas retiré du processus DDRR mais plutôt il conditionne sa participation à la plate-forme au retrait de l’autre RJ que dirige Belanga, c’est pourquoi nous les appelons au dialogue afin qu’ils puissent réussir ce processus du DDRR au sein de leur entité. Notre coordination ne gère pas les problèmes internes de chaque entité qui la compose », a-t-il précisé.

Armel Ningatoloum Sayo ne partage pas cet avis, car selon lui, « Belanga est toujours soumis à la RJ et pourquoi ne veut-il pas l’avouer ? » s’est-il demandé.

Dans un communiqué de presse publié le 26 aout, Belanga a réitéré son adhésion à la coordination, « le mouvement RJ est dirigé par le Colonel Raymond Belanga, président fondateur de la RJ et tous les principaux lieutenants qui restent favorables à la mise en place de cette Coordination des groupes armés, signataires de l’accord sur le processus DDRR/RSS » peut on lire dans ce communiqué.

La plate-forme des groupes armés a été présentée officiellement le samedi 20 Aout 2016, elle regroupe les groupes armés signataires de l’accord du 10 Mai. Elle a pour objectif de défendre les intérêts matériels et moraux des groupes armés.
 

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués