SOCIéTé  |    

Un vestiaire et la cabine de presse du palais de sports mis en location par Onasport

Par RJDH Centrafrique - 17/08/2016

Le Palais du Sport à Bangui est dans un état de délabrement avancé du fait de manque d’entretien par le ministère en charge du développement du sport par ricochet à l’Office National

 

Le Palais du Sport à Bangui est dans un état de délabrement avancé du fait de manque d’entretien par le ministère en charge du développement du sport par ricochet à l’Office National de la Gestion des Infrastructures Sportives (Onasport). Ce constat coïncide avec celui de la mise en location des salles de ce joyau qui jadis était géré par la fédération centrafricaine de basketball.

Des salles vestiaires qui émettent des odeurs pestilentielles par maquent d’entretien. Les WC impraticables, le tout couronné par des gradins poussiéreux et l’espèce de l’extérieur dominé par des hautes herbes. Il est à noter qu’une partie de toiture de ce stade qui a été réhabilité en 2012 est emportée par le vent.

Le décor actuel du palais de sport n’augure rien de bon. Selon des informations RJDH, certaines salles coutent 50.OOO Frs le mois. L’un des quatre vestiaires est mis en location et pendant les matchs du championnat de basketball ,les joueurs sont obligés de rester sur le parquet pendant la mi-temps.

Une partie des cabines réservées aux médias pour les retransmissions des matchs est aussi mise en location, « il ne leur reste plus qu’à mettre les toilettes et l’aire du jeu en location », a dit Jean de Dieu Mageot, président de la fédération centrafricaine de basketball dans un ton vexatoire.

Contacté par le RJDH, Jean de Dieu Magéot, pointe un doigt accusateur sur l’ancien ministre de sport Samedi Nicaise Karinou, qui, selon lui, n’a pas respecté son engagement de mettre le palais du sport au standard international.

« On ne peut pas abriter une compétition avec la nouvelle réglementation de la FIBA (Fédération Internationale de Basketball Association, NDLR), il faut avoir un siège, il faut avoir une salle », a déclaré Jean de Dieu Mageot, à propos de l’occupation de ce palais de sport.

Contacté par le RJDH, un haut responsable de l’Onasport déclare être incapable de se prononcer sur le sujet en l’absence du ministre du développement du sport. Il a aussi ajouté qu’Onasport ne dispose d’aucun budget d’entretien et compte y revenir en détail au retour de son ministre de tutelle par une conférence de presse.

Fort de ce constat d’insalubrité qui accompagne cette mise en location, les amoureux du basketball à travers le club Intrépide Zarasclo avait entamé le samedi dernier le nettoyage de ce complexe sportif capable de contenir jusqu’à 11.000 personnes.

En temps pluvieux, les matchs sont interrompus à cause de toiture enlevée par le vent. Le plafond de la tribune officielle est tombé depuis des mois sans qu’il ait une tentative de reconstruction.

 

 
MOTS CLES :

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués