ECONOMIE ET BUSINESS  |    

Youssouf Yérima Mandjo déplore les maux qui gangrènent le secteur de l’élevage

Par ACAP - 29/07/2016

Le ministre de l’Elevage et de la Santé animale, Youssouf Yérima Mandjo, a déploré le fait que la situation sécuritaire ainsi que le manque de ressources

 

Le ministre de l’Elevage et de la Santé animale, Youssouf Yérima Mandjo, a déploré le fait que la situation sécuritaire ainsi que le manque de ressources du département dont il a la charge, de même que les structures d’encadrement des producteurs ont une incidence négative sur le développement de l’élevage, lors d’une interview, mercredi 27 juillet à Bangui.

L’objectif de cette interview est de débattre des activités menées au Ministère de l’Elevage et de la Santé animale à l’issue des 100 premiers jours du quinquennat du Président Faustin-Archange Touadéra.

Le ministre Youssouf Yérima Mandjo a fait remarquer que les événements de 2013 à 2014 ont entrainé la délocalisation dans les pays voisins de certains acteurs de la filière bétail-viande, notamment les éleveurs peulhs, les commerçants de bétails, les bouchers, les exportateurs de bovins.

Ces délocalisations, a-t-il reconnu, ont eu des répercutions négatives sur les activités de l’élevage, tant à Bangui que dans les villes de l’intérieur du pays.

En dépit de ces contraintes, a admis le ministre de l’élevage, les cadres du département dont il a la charge, appuyés par le gouvernement et les partenaires de la République Centrafricaine, ont pu mener quelques activités telles que la vaccination de grande envergure contre la Péripneumonie Contagieuse Bovine (PPCB) et la Peste des Petits Ruminants (PPR).

 


© Droits réservés
Certaines vaccinations ont été rendues possibles grâce à l’appui du Fonds Békou, du Fonds des Nations Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture (FAO), de l’Agence Nationale pour le Développement de l’Elevage (ANDE) ainsi que des ONG internationales. C’est ainsi que, de décembre 2015 à mai 2016, 712.085 bovins ont été vaccinés contre la Péripneumonie Contagieuse Bovine (PPCB) et 137.921 petits ruminants contre la Peste des Petits Ruminants (PPR), a précisé le Ministre Yérima Mandjo.

Il a cependant regretté que pour d’autres maladies animales, comme la Peste Porcine Africaine(PPA) et les maladies parasitaires les vaccins n’existent pas.

Il a rappelé que le gouvernement est en quête des voies et moyens pour que les prochaines campagnes de vaccinations des bovins et des petits ruminants contre la PPCB et la PPR puissent démarrer en septembre 2016, avec l’objectif d’atteindre une couverture nationale maximale.

Il est à noter que des investigations sont en cours en vue d’identifier, de commun accord avec les opérateurs de filière bétail viande, un site qui accueillera un marché à bétail.
 

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués