DOSSIERS  |     DOSSIERS+  |     FORUM BRAZZAVILLE  |    

Portrait de Racine Diène et bilan des pertes sénégalaises dans les missions de l'ONU

Par Journaldebangui.com avec sen360.fr - 01/07/2016

Le brigadier-chef Racine Diène, tué en RCA, est le 74e Sénégalais de l'histoire mort pour une mission de maintien de la paix de l'ONU. Le Sénégal paie ainsi le même tribut humain que les Etats-Unis

 

Le Quartier général de la Minusca à Bangui, en Centrafrique, a abrité hier, mercredi 29 juin, la cérémonie d'adieux au brigadier-chef sénégalais Racine Diène, assassiné le 24 juin par des individus supposés appartenir à la milice anti-Balaka. La Minusca, qui a ouvert une enquête, se garde pour l'instant de désigner des suspects.

Elégants sous leurs impeccables uniformes couleur ciel, six Casques bleus portent le cercueil de leur collègue couvert des drapeaux du Sénégal et de l'ONU. Ils avancent à petits pas, visages fermés, mouvements coordonnés et bustes droits. Sous l'immense hangar du camp, soldats, officiels de l'ONU et autorités sénégalaises et centrafricaines saluent la mémoire de ce policier de 53 ans, qui laisse derrière lui deux veuves et 7 orphelins. Un élément qui s'est distingué aux yeux du commissaire de la Minusca, Luis Carrilho, par son «humilité, son courage et son abnégation?; passionné par le métier des armes et très discipliné».

«Les criminels seront recherchés et traduits devant la justice», promet la représentante adjointe du secrétaire général de l'ONU, Diane Corner, qui a décoré à titre posthume le policier sénégalais disparu.

 


© Droits réservés
Racine Diène a été recruté dans la police nationale en 1985. Il sera radié lors de la grave crise qui avait secoué ce corps sous Abdou Diouf, avant d'être réintégré quelques années plus tard. Il a été déployé en Centrafrique en avril 2016. Il représente la 74e victime sénégalaise des missions de maintien de la paix de l'ONU depuis leur lancement en 1948. Jusque-là les Casques bleus sénégalais tombés en mission étaient au nombre de 73, selon le décompte officiel de l'ONU. Désormais le Sénégal occupe avec les Etats-Unis le 12e rang des pays ayant payé le plus lourd tribut humain pour défendre la paix dans le monde. Le trio de tête est composé de l'Inde (162 morts), du Nigeria (148) et du Pakistan (139).

Les Sénégalais sont en ce moment engagés dans quatre missions de maintien de la paix de l'ONU: Minusca (Centrafrique), Minusma (Mali), Minustah (Haïti) et Monusco (Rd Congo). Pour le compte de ces opérations, ils étaient au 31 mai 2016 quelque 3727 éléments, des soldats (2320), des policiers (1395) et des experts (12). Désormais quelqu'un manquera à l'appel. Pour toujours.

Jusque-là, la mission en Centrafrique était la seule de l'ONU à n'avoir pas enregistré de victime sénégalaise. La Minusma (4), la Minustah (2) et la Monusco (4) en ont compté 10. Toutefois, selon le décompte officiel, les missions les plus meurtrières pour le Sénégal, sur les 15 auxquelles il a pris part depuis l'avènement des Casques bleus, sont l'Unifil (16 tués), l'Unimad (16) et l'Onuci (15).
 
MOTS CLES :  Racine Diène   Minusca   Centrafrique   Unimad   Monusco 

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués