SOCIéTé  |    

L'Onu s'inquiète des exactions de la LRA en RCA

Par Journaldebangui.com, source Zonebourse.com - 16/06/2016

Près de la moitié de la population est encore confrontée à l’insécurité alimentaire et 40% des enfants de moins de 5 ans souffrent de malnutrition aigüe chronique

 

L’insécurité permanente qui mine le pays a eu des conséquences dévastatrices sur les moyens d’existence des ménages, dont les ¾ dépendent directement de l’agriculture. Dans les zones d’interventions d’Action contre la Faim autour de Bossangoa dans la région de l’Ouham, les agriculteurs ont vu leur accès aux champs très limité et aléatoire, tandis que les éleveurs notamment transhumants n’ont plus accès à leurs pâturages traditionnels.

Les analyses des récoltes de l’année 2015 montrent une production inférieure de 54%[1] à la moyenne d’avant crise, bien qu’elle soit supérieure de 10% par rapport à 2014. Cette production concerne essentiellement des aliments moins nutritifs en remplaçant par exemple la production de céréales pour le manioc, une culture de proximité moins contraignante. Ce bilan est couplé à des perspectives météorologiques inquiétantes : niveaux pluviométriques particulièrement faibles, risque accru de sécheresse, démarrage tardif de la saison des pluies.

Ce 15 juin 2016, la Journée mondiale contre la faim marque aussi un moment décisif dans le calendrier agraire puisqu’il s’agit du début de la saison agricole en RCA. Dans l’Ouham, Action contre la Faim appuie les paysans pour qu’ils recouvrent leur autonomie en distribuant des semences, des rations de protection ainsi que des kits d’outils agricoles aux familles, mais surtout en les accompagnants tout au long du cycle agricole grâce à la mise en place d’un réseau de conseil technique.

Grâce à un partenariat avec le PAM et la FAO, et un financement du département des affaires humanitaires de l’Union Européenne ECHO, ce sont 3000 familles qui seront accompagnées pour cultiver 1500 hectares pour leur consommation, mais aussi pour la vente. La redynamisation des échanges commerciaux est notamment appuyée par le soutien aux productions à forte valeur ajoutée, aussi bien marchande que nutritive, telles que les légumes. Cela passe aussi par des programmes de cash for work pour réhabiliter le marché central de Bossangoa, 9 marchés hebdomadaires environnants, 11 ponts pour favoriser la circulation des marchands et 40 aires de séchages pour améliorer la qualité des produits.

 


© Droits réservés
Pour répondre aux multiples causes de la dégradation de la situation des ménages, l’approche filière est privilégiée. Aussi, un pilote de multiplication des semences est lancé ainsi que la production d’outils agricole. Cet aspect est d’autant plus important qu’il initie une sortie progressive de l’assistanat des nécessaire des dernières années.

Les commerçants, étant des acteurs moteurs dans la relance économique, ils sont également ciblés par les programmes d’Action contre la Faim à Bangui, la capitale. Ils sont 190 habilités à recevoir les coupons alimentaires reçus par les 4 532 ménages qui viendront s’approvisionner chez eux. Les 21 000 bénéficiaires concernés par ces distribution de coupons font partie des personnes déplacées, parfois successivement, et vivant majoritairement dans des familles hôtes donc moins visibles que celles vivant sur les sites de déplacés. Ce sont pour la plupart des familles dont la femme vit seule avec ses enfants, et qui se trouve de fait particulièrement vulnérable à l’insécurité alimentaire.

Les chocs récurrents depuis les affrontements qui ont ravagé le pays en 2013 puis l’instabilité sécuritaire qui en découle, compliquent l’autonomie des populations qui peuvent se montrer réticentes à s’investir dans des projets de long terme, de peur de tout perdre.

Dans ce contexte, Action contre la Faim vient en aide à toutes les composantes de la population centrafricaine, maintient ses efforts et accompagne au quotidien les familles, qu’elles soient résidentes ou déplacées.
 
MOTS CLES :

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués