SOCIéTé  |    

Le présumé auteur du meurtre d’un jeune supporter libéré à la SRI par la Minusca

Par Journaldebangui.com, source Rjdh - 06/06/2016

Le présumé auteur du meurtre d’un jeune supporter des fauves à la fin du match Centrafrique-Angola, conduit à la Section de Recherche et d’investigation a été libéré

 

Des sources de la SRI ont confié que ce présumé auteur du meurtre fait partie du contingent rwandais de la Minusca. Quelques heures après sa détention, il a été libéré, "deux généraux rwandais accompagnés d’une dizaine de véhicule ont exigé sa libération. Nous avons résisté au point de riposter par échanges des tirs. C’est peu après que le procureur est intervenue qu’il a été relâché", a confié une source de la SRI.

Selon des informations, ces généraux auraient promis de remettre le présumé au cas où la nécessité de l’enquête se présenterait.

Les circonstances exactes de l’incident d’hier ne sont clairement élucidées. Des sources proches de l’acte ont indiqué que l’élément de la Minusca a été confondu par certains jeunes pour sa morphologie à un soldat de l’ex Séléka qui continuerait à commettre des exactions dans le 5e arrondissement de Bangui.

Ces témoins ont ajouté que cet élément, habillé en tenue civile aurait été menacé par la foule, "les gens avaient commencé à le menacer verbalement. Comme il ne comprenait pas la langue nationale, il a sorti son pistolet et a tiré sur la victime avant de s’en fuir et monter dans un véhicule des Nations-Unies. Il a été attrapé plus tard", a raconté un témoin.

 


© Droits réservés
D’autres témoignages indiquent que le présumé était à bord d’un véhicule 4/4 des Nations-Unies avant de tirer sur la victime qui proférerait des menaces contre un autre jeune assimilé à cet élément de l’ex-Séléka.

Contactés, la Minusca, le Ministre de la sécurité publique et le procureur ne sont pas disponibles pour se prononcer sur l’affaire et la libération du présumé auteur.

Selon un communiqué de la Minusca, elle "déplore le décès d’un civil centrafricain survenu au cours d’un incident pendant lequel une foule agitée a pris à partie son bataillon affecté à la sécurité présidentielle. Lors de l’altercation, un civil a trouvé la mort, touché par une balle. Une enquête a été immédiatement initiée sur les circonstances de l’incident. La Mission voudrait d’ores et déjà préciser que le décès de ce civil n’est en aucun cas lié à des considérations religieuses".

La MINUSCA a ajouté qu’elle informera davantage sur le sujet dès que possible et parle "d’un incident impliquant son bataillon chargé de la sécurité présidentielle". Cependant, elle ne s’est pas encore prononcée sur la libération du présumé auteur.

Plusieurs personnes ont déploré cet acte qui est intervenu au moment où Bangui reprend une ambiance de cohésion et de sécurité.
 

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués