SOCIéTé  |    

Un accord et des projets autour de l’UCA

Par Kelly Brunoir/Source Africa-info.org - 19/08/2010

Soudanais et Centrafricains unis pour une Université Chinoise d'Afrique (UCA)…

 

Une délégation de l'université de Nyala venue du Soudan, forte de trois personnes et conduite par le vice-recteur, le Pr Abbakar Ali Idris, est en visite de travail à Bangui du 6 au 12 août. Selon une source universitaire, le but de leur mission est de signer des accords entre les deux universités (Nyala au Soudan et Bangui) et en même temps d'étudier les possibilités du prolongement du chemin de fer depuis Nyala jusqu'à Birao, localité où est située l'université chinoise d'Afrique. Selon la même source, le même jour de leur arrivée à Bangui, s'est tenue une réunion tripartite regroupant la délégation de l'université de Bangui, conduite par le Recteur, le Pr Gustave Bobossi, la délégation de l'université de Nyala au Soudan conduite par le vice-recteur le Pr Abbakar Ali Idris et la délégation de l'ambassade de Chine en Centrafrique conduite par l'ambassadeur Shi Hu.

 


© Senegalcity.com
Carte d'illustration Afrique-Chine
Au centre de la réunion, la construction du chemin de fer long 300 kilomètres et la construction de l'Université chinoise d'Afrique (UCA) à Birao. Nous sommes ici pour mettre en place un plan d'action dans le cadre d'une coopération entre les deux universités, a dit le Pr Abbakar Ali Idris. Selon le vice-recteur, chef de la délégation soudanaise, c'est depuis 2002 que l'université de Nyala tente de nouer une relation de coopération avec l'université de Bangui qui malheureusement n'a pas marché. Cette fois-ci, nous sommes là pour élaborer un plan d'action et engager sans attendre la coopération entre nos deux universités a souligné M Abbakar. A l'en croire, le Soudan soutient fermement l'idée du prolongement du chemin de fer qui ira de Nyala jusqu'à Birao. Cette ligne sera une opportunité d'échange entre les deux pays, échanges économiques mais culturels surtout, a-t-il renchéri. Avant de faire remarquer que: Ce chemin de fer va faciliter la libre circulation des personnes et des biens. Il a tenu à rassurer la partie centrafricaine que de retour au pays, nous allons parler de ce chemin de fer au gouvernement. [i En ce qui concerne la construction de l'Université chinoise Africaine], nous avons signé des accords avec cinq universités chinoises et nous soutenons fortement la naissance de cette université a-t-il précisé. Et pour joindre l'acte à la parole, le vice-recteur Abbakar a déclaré: nous sommes prêts à payer notre part dans l'accomplissement de cette idée.
 
MOTS CLES :

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

A savoir

  • UCA: Université chinoise d’Afrique.

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués