NATIONALE  |     INTERNATIONALE  |    

RCA: après trois ans de crise, les députés font leur rentrée parlementaire

Par Journaldebangui.com, source Rfi - 03/05/2016

Le nouveau Parlement centrafricain fait sa rentrée ce mardi 3 mai. Le CNT, le Conseil national de transition, laisse la place à une Assemblée nationale de plein exercice


 

Article RCA: après trois ans de crise, les députés font leur rentrée parlementaire
Nombre de messages: 8
Pages: 1  


LA BOZEZIE GAGNE DU TERRAIN

Par AMIRAL AKOUNA MATATA

06/05/2016 17:06

CHERS COMPATRIOTES,

Depuis la DESTITUTION du GRAND PRESIDENT F. BOZIZE,je suis animé par une seule question posée à ses DETRACTEURS:"TOUT CA POUR CA?.Vous n'avez rien GAGNE et surtout tout PERDU.

La BOZIZIE est de retour.Ceux qui nous ont détesté,contesté et TRAHI doivent maintenant composé avec nous.Leur AVENIR depend de notre INDULGEANCE mais ca ne sera pas le cas de tout le monde.En Afrique la VENGEANCE est un plat qui se mange tres tres CHAUD pour certains zelés assoifés de POUVOIR qui ont tué,violé et volé les biens des Centrafricains.Ces morts des Centrafricains seront vengées quoi qu'il arrive.
Nous avons le temps devant nous:iké mouala oko na oko.Guéré ti a la aké pika benne.

Le BENI OUI OUI de l'ex GRAND PRESIDENT BOZIZE aujourd'hui JEUNE PRESIDENT de Centrafrique a beaucoup de chose à demandé au DIRECTEUR de la Publication d'un QUOTIEN CENTRAFRICAIN.

Une question a ce quotidien Centrafricain dont le Directeur Publication se vante d'avoir destitué le GRAND PRESIDENT F.BOZIZE.
Pourquoi n'avez vous pas publié ma photo où j'etais assis à coté de JEAN MARC AYRAULT Ministre des Affaires Etrangeres de la France lors de l'investiture du JEUNE PRESIDENT TOUADERA dans votre quotidien? Pourquoi vous n'avez pas fait la publicité de mon livre sorti debut mars 2016:"CENTRAFRIQUE,LE DESTIN COMMUN D'UN PEUPLE" comme vous l'aviez fait dans les deux cas pour ZIGUELE.Il n y a pas que Ziguélé dans la vie qui pose aux cotés des Ministres Francais ou qui écrit des livres.

Lisez mon livre c'est la PAROLE d'EVANGILE pour le PEUPLE CENTRAFRICAIN.Digne fils du pays qui n'a pas trahi ses compatriotes.

AMIRAL AKOUNA MATATA
CONSEILLER A LA PRESIDENCE
EXPERT EN STRATEGIE POLITIQUE
ANCIEN PROFESSEUR A L'ECOLE DE GUERRE ECONOMIQUE DE CHICAGO
CONSULTANT TENDANCE

UN ACCUEIL CHALEUREUX POUR LE PRESIDENT DE LA FRANCE QUI NOUS A BEAUCOUP AIDE POUR FINIR LA SOUFFRANCE DES CENTRAFRICAINS.

Par AMIRAL AKOUNA MATATA

06/05/2016 22:32

Merci et encore Merci à la France pour nous avoir aidé à chasser de notre pays des Assasins,Violeurs et Voleurs des biens des Centraficains.
Bienvenue en Centrafrique le 13/Mai/2016 Mr FRANCOIS HOLANDE .L'HISTOIRE retiendra la presence de la FRANCE aux cotés des Centrafricains dans la SOUFFRANCE.
Merci au PEUPLE FRANCAIS.

AMIRAL AKOUNA MATATA
CONSEILLER A LA PRESIDENCE
EXPERT EN STRATEGIE POLITIQUE
ANCIEN PROFESSEUR A L'ECOLE DE GUERRE ECONOMIQUE DE CHICAGO
CONSULTANT TENDANCE

@ amiral akouna matata... Expert de formation ou de carrière !!!

Par Sorokaté

07/05/2016 07:38

Je ne comprends pas pourquoi les centrafricains ne comprennent pas que la politique est d'abord un engagement patriotique pour seul motif d'améliorer les conditions de vie du peuple et non un tremplin pour la mageocratie.
C'est avec un cœur serré que je réagit au post de: amiral akouna matata.
D'abord cet énergumène est totalement ignorant des causes endogènes et exogènes du malheur centrafricain.
Alors est-il vraiment expert en stratégie politique et ancien professeur à l'école de guerre aux USA ?conseiller de quelle présidence parle t-il ? De quel gouvernement...

Je suis choqué après avoir lu les pots de ce pédant de conseiller à la présidence.
Si cela s'avère vrai qu'il est conseiller à la présidence de la Rca c'est que notre pays navigue à vue.
-Un expert en stratégie politique qui parle ici de vengeance ?
- un ancien professeur de l'école de guerre aux USA aussi conseiller à la présidence qui attise la haine, la chasse aux sorcières ?
- un centrafricain affranchi qui rend hommage à la France d'avoir aider le peuple centrafricain à se débarrasser des (assassins) !!!
- selon lui ,il à posté aux côtes du ministre français des affaires étrangères comme l'a fait Martin ziguele aux côtés des socialistes français (PS)...
Je suis inquiet comment ce dernier est nommé conseiller à la présidence ?
Le sait-il qu'il y a séparation du pouvoir dans une république organisée (exécutif, législative et judiciaire...)
Il s'en prend aux journalistes le fait de ne pas le publier.
Revenons sur les relations entre laFrance et le nôtre, qu'est ce qu'on retient ?
1- Depuis les atrocités de la colonisation française en Rca jusqu'à nos jours.
2- comment élucider la tragique disparition de notre père fondateur B. Boganda.
3- Quel est le mode d'alternance politique en Rca et quel pays est l'initiateur...
4- peut -il me convaincre du vrai mobile de la création de la sangaris en Centrafrique,alors qu'il y avait une forte présence de l'armée française dans l'enceinte de notre aéroport de Bangui m'poko...
5- pourquoi quand les seleka marchaient sur Bangui la minusca à laissé faire ?
6 - qu'a t-on fait des accords de Libreville ?
7- pourquoi monsieur François Hollande a refusé l'appel au secours du général en carton arrivé au pouvoir en 2003 par le soutien français.

Monsieur le soit disant expert en stratégie politique, conseiller à la présidence le saviez vous la réponse de monsieur François Hollande à son homologue François Bozizé ?
Malgré que la sangaris a été créé après la prise du pouvoir par les mercenaires étrangers de seleka dont les campagnes de coup d'État étaient savament soutenues par les TV et médias français en France le peuple centrafricain a vécu l'enfer ici bas.
Les rébellions armées ont disparu en Rca ? Qu'a t-on fait des résolutions de l'ONU comme mandat à la sangaris ?
Pourquoi monsieur François Hollande arrive le 13 mai à Bangui!!!
Cher expert, aimez vous vraiment votre pays la Rca ?
Connaissez vous vraiment la Rca ?
Monsieur le professeur de guerre, expliquez moi ce que c'est que le Cfa.

La nouvelle constitution montée de toute pièce par la sambapanzie dit que tout octroi de permis d'exploitation des ressources économiques en Rca passe par le vote des élus à l'Assemblée nationale Centrafricaine alors comprenez vous pour quoi monsieur mekassoua est hissé à la présidence de l'Assemblée nationale ?
Celui qui n'est pas avec nous est contre nous.
Vous, Ziguele, mekassoua et bien d'autres vous postez aux cotés des politiques français... Allez y comprendre ce que le peuple centrafricain comprend de vous.
Quant à moi Sorokaté, je vous trouve peu crédible ce qui me laisse perplexe des raisons qui motivent votre nomination comme conseiller à la présidence... Qu-allez vous conseiller au président ? Je reste dubitatif à la présidence de monsieur archange Touadera.
Notre pays n'est pas sorti de l'auberge. Pour moi la déception et le désespoir nous collent toujours à la peau si la France continue de nous imposer des marionnettes sous le masque de simulacres éltourons démocratiques.

Le colon arrive dans son pré carré.
Amiral akouna matata vous n'êtes qu'un vautours qui va de cadavres pour se nourrir.
La honte.

" si tu vois un charognard sur le cadavre de ton prochain chasse le car demain pourra être ton tour"
Sorokaté alias Domzan-bene.


LES VIEUX ETERNELS ETUDIANTS ABOIENT

Par AMIRAL AKOUNA MATATA

09/05/2016 16:35

CHERS COMPATRIOTES CENTRAFRICAINS,

Un vieux dicton dit ceci:"LES CHIENS ABOIENT,LA CARAVANE PASSE."

Le 13/05 je serais aux cotés du JEUNE PRESIDENT TOUADERA pour accueillir le COLON FRANCAIS F.HOLLANDE qui a mis fin à notre souffrance infligée par la SELEKA.C'est un honneur qu'il vienne sur place se rendre compte du travail accompli par les Militaires Francais.Sans la Force Francaise,la Centrafrique ressemblera à Oradour/Glane ou pire comme la Pologne pendant dans la 2e guerre mondiale.Merci la France.

Certains VIEUX ETERNELS ETUDIANTS qui ont 57 ans,apres plusieurs échecs dans des differentes Universités Europeennes et qui ont honte de rentrer au pays se constituent en opposant pour critiquer les differents gouvernements centrafricains qui se sont succeder.

Ils ne proposent rien,des textes saugrenus, vides de sens et sans interet.
En Europe la plupart sont des chomeurs et ne vivent que d'allocs et ce sont ceux là qui veulent nous donner la lecon de GOUVERNANCE.Ils sont fatigués de vivre et perde la tete.Des pauvres gens que Dieu aurait pu faire naitre ailleurs et non sur le sol Centrafricain.Des discours ANACHRONIQUES qui reflent le visage d'un jeune Etudiant de 1ere année.

Je veux m'adresser à la Direction de Publication de CP.
Selon les dispositifs protocolaires je serais au 3e rang,juste derriere la tete de Mr F.Hollande,alors photographiez moi bien s'il vous plait.J'aurai une chemise jaune,cravate noire et lunettes noires R&B.Depuis trois les ceremonies officielles me manquent.C'est l'occasin pour me montrer depuis le depart du GRAND PRESIDENT F.BOZIZE.

J'adore marcher au rythme de la musique militaire avec ce son de tambours qui te rend joyeux.Le tout accompagné du vent du Nord qui souffle sur ma cravatte qui fait" paye paye paye!!!!" sans oublier les cris de badauds qui hurlent mon nom.
Et là je pense aux VIEUX ETERNELS ETUDIANTS de l'Europe qui apres avoir mangé une bonne semoule fine Francaise se mettent à écrire de grosses conneries.

En définitive vous me faites honte.Sans projets ni perspectives d'avenir pour votre pays.Le monde à changé on doit s'adapter à la mondialisation.Nous sommes pauvres economiquement en depit de nos ressources naturelles.C'est toi le VIEUX ETERNEL ETERNEL ETUDIANT qui va l'exploiter?Tu ne peux meme pas vendre tes produits aux prix que tu veux dans le monde.Alors reflechi une seconde avant de dire n'importe quoi.
Tes AMIS de la SELEKA ont été chassés par la France.Voilà un exemple sur lequel tu dois reflechir.


AMIRAL AKOUNA MATATA
EXPERT EN STRATEGIE GEOPOLITIQUE
CONSEILLER A LA PRESIDENCE
ANCIEN PROFESSEUR A L'ECOLE DE GUERRE ECONOMIQUE DE CHICAGO
CONSULTANT TENDANCE

AUX VIEUX ETERNELS ETUDIANTS DANS UNE OPPOSITION SYSTEMATIQUE ETERNELLE

Par AMIRAL AKOUNA MATATA

10/05/2016 18:24

CHERS COMPATRIOTES CENTRAFRICAINS

Un vieux dicton dit ceci:"LES CHIENS ABOIENT LA CARAVANE PASSE".

AMIRAL AKOUNA MATATA
EXPERT EN STRATEGIE GEOPOLITIQUE
CONSEILLER A LA PRESIDENCE
ANCIEN PROFESSEUR A L'ECOLE DE GUERRE ECONMIQUE DE CHICAGO
CONSULTANT TENDANCE.

@ amiral akouna matata... Cajoleur ....

Par Sorokaté

10/05/2016 21:34

"Le séjour d'un tronc d'arbre dans l'eau ne le transforme jamais en crocodile... "
- je j'ai pris mon temps pour relire tous les commentaires et critiques précédents, au finish mon petit doigt me dit : amiral akouna matata n'est en fait un chercher à manger qui confond la politique à la mageocratie, pour lui la méritocratie s'obtient en faisant la carpette aux : " président jeune, au grand président..." ha oui c'est bien l'ADN de certains compatriotes qui ont de poils dans la paume de main.
" un bon flatteur vit aux dépens de ceux qui l'écoutent... "
Admettons que le président centrafricain son excellence À.T nous lise et prenne connaissance que les dispositifs protocolaires du 13.05.2016 sont publiés par son soit disant conseiller politique l'amiral akouna matata qui, serait en chemise jaune cravate noire dernière le président français.. !!!
Non c'est un farceur cet usurpateur de conseiller à la présidence de Centrafrique.
Oui il prie les journalistes de le photographier pour la une...

Je ne dois pas être surpris qu'en Centrafrique faire de la politique c'est vouloir se servir avec son clan, son ethnie, ses proches et amis sur le dos du peuple centrafricain, des fois des escrocs finissent par graviter au tour du soleil (jeune président, grand président, victoire Camarades,patati patata... )
Est-ce l'amiral akouna matata est expert en stratégie politique et ancien professeur de l'école de guerre aux USA ?
Je ne suis pas certain ,en le lisant je le trouve ignorant et infentile allusion à une citation : " cracher à la figure d'un aveugle, celui-ci pense qu'il pleut "
- je me demande pourquoi monsieur François Hollande arrive à Bangui ?
- où en est-on avec l'affaire de viol des enfants centrafricains par les soldats français en Rca ?
- que vient faire le président français en Rca pays pauvre ?
- pourquoi à t-il refusé d'empêcher le coup d'État des seleka selon les accords militaires existant entre les deux pays?
- la sangaris a ramené la paix et la sécurité en Rca ?
L'État français à déconseillé le souverain pontif de venir à Bangui, et pourquoi ?
- Aussitôt après la prise du pouvoir par la selekamania des commandos français et hommes d'affaires français sont venus à Bangui pour former les rapprochés de Djotodja puis signer des contrats d'affaires.
-Est-ce que la sangaris avait pour mission de délocaliser les musulmans centrafricains vers le nord-est?
Que vient faire monsieur François Hollande en Centrafrique ?
Quel est le sort des enfants centrafricains violés par les soldats français ?
Et si s'était un soldat centrafricain qui violait un mineur français en France ?

(Amiral akouna matata), pouvez vous m'aider à comprendre comment la France nous a délivré des mains des seleka ?
Cher amiral, dites moi connaissez vous un certain Éric Massi coordinateur et porte parole de la seleka depuis France ? Est -il poursuivi pour crime de guere en Rca ? Ce que ce prétendant fils fictif du feu Charles massi à fait est différent de ce que font les djihadistes en Syrie ?
Les actes de monsieur Éric Massi étaient- ils compatibles aux valeurs de la démocratie que pronne la France ?
Pour votre information, moi Sorokaté je ne vis pas en France, je ne suis ni étudiant ni politique mais un patriote et critique politique, je n'ai rien contre la France mais je déteste la politique française vis à vis de ma patrie la Centrafrique.
Si Laurent gbagbo est en prison , si le colonel Kadhafi est assassiné, si monsieur Blaise comparé est converti en ivoirien... Le saviez vous pourquoi ? C'est étonnant que Djotodja soit tranquille dans sa villa dorée au bénin !!!
Connaissez vous vraiment la Centrafrique ?
Voici un lien YouTube :" André Chassaigne député français sur l'intervention française en Centrafrique... "

Cher amiral et conseiller politique du jeune président centrafricain hier vous étiez avec le grand président, vous voilà encore avec le nouveau jeune président Archange Touadera ce qui laisse comprendre que les méthodes de gouvernance restent identiques, et le peuple (badauds )dans tout ça !!!
Les femmes, enfants, mères et autres centrafricains violés, assassinés, pillés leurs maissons incendiées ?
Oui,c'est vrai pendant trois ans vous amiral n'aviez pas marché sur le tapis rouge au son des fanfares centrafricaines ce 13.05.2016 vous voilà enfin à la mangeoire...

Et si mes compatriotes vivant en France sont en chômage est-ce de leur faute ? Je meurs de rire...
Est-ce le président français est apprécié par les français ? Le nombre des chômeurs en France dépasse l'effectif de la population centrafricaine...
D'après les récents sondages français 13% des français trouvent monsieur François Hollande comme bon président ,alors l'est-il un soutien pour notre pays ?
Que vient faire monsieur François Hollande en Centrafrique ?
Pourquoi pas monsieur Poutine? Pourquoi pas le président chinois ?

La Rca n'a pas de coopérations politiques et économiques avec d'autres pays du monde ?
À lire : "les raisons de l'assassinat du colonel Kadhafi.."

En réalité cher akouna matata, vous n'avez rien d'un expert en stratégie politique ce qui met un doute sur votre seconde profession de professeur de guerre. Que signifie le qualificatif " Usurpateur "

Pauvre centrafricain chercher à manger.
Le patriotisme en Centrafrique est un vain mot.

Le nouveau président centrafricain a du pain sur la planche le voilà entouré par des bras cassés.
Mon pays va mal.
Sorokaté alias Domzan-bene.



Double jeu de l'impérialisme français en Afrique

Par Sorokaté

12/05/2016 18:51


ACCUEIL
ACTUALITE
SPORT
DEPECHES
PODCASTS
RADIO
Ecouter
Grille des programmes
Aide à l'écoute


03/07/2015 02:50:38
156
Exclusif : l'armée camerounaise a empêché un coup d'Etat envisagé par la France pour renverser BiyaSelon un journal camerounais, la visite d'Hollande au Cameroun consisterait à se rapprocher du dictateur Biya après la découverte par les autorités camerounaises des liens entre la France et Boko Haram et d'une tentative française de coup d'Etat contre Biya.TEXTE TAILLEAugmenter la tailleDiminuer la taille
Cameroon's President Paul Biya addresses reporters following his meeting with French President Francois Hollande at the Elyse Palace in Paris, Jan 30, 2013.

Une source militaire au service du régiment camerounais luttant contre Boko Haram dans le Grand Nord a confié au Journal du Cameroun (Cameroon Journal) comment le 15 janvier de cette année, l'armée camerounaise a interrompu ce qui devait dégénérer en un renversement violent du président Biya dans un coup d'Etat.

La source qui a opté pour l'anonymat pour des raisons évidentes a déclaré que le coup d'Etat était un projet conjoint du gouvernement français et d'un ancien ministre de l'Administration territoriale et de la Décentralisation, Marafa Hamidou Yaya qui devait être une figure de proue de celui-ci. Marafa purge actuellement une peine de prison pour corruption présumée et détournement de fonds. Notre source a déclaré que les Français avaient gagné sa confiance pour l'aider à devenir président après le départ de Biya.

Les Français, dit-il, avaient saisi avantage de la présence déstabilisatrice de Boko Haram au nord du pays et étaient entrés en collusion avec les insurgés, avec des soldats français infiltrés au sein des rangs des terroristes.

La stratégie consistait à faire tomber complètement les régions du nord aux mains des insurgés et de déclarer leur sécession de Yaoundé et ensuite utiliser leur avantage en vue d'exiger la libération de tous les Nordistes actuellement en prison, parmi eux, Marafa et Iya Mohammed qui purgent des peines de prison à Kondengue. Mais ce n'était que la première phase.

La deuxième phase devait consister en une attaque frontale menée sur Yaoundé avec la collaboration d'un groupe rebelle de l'est du Cameroun proche des rebelles de la Séléka de la République centrafricaine. Un schéma calqué sur la rébellion en Centrafrique. L'intrigue devait aboutir soit à l'arrestation, soit à l'assassinat ou à la fuite du président Biya.

Il a déclaré que les Français voyaient en Marafa un confident digne de confiance qu'ils pensaient installer après le renversement de Biya (lui-même mis en place par l'armée française il y a plus de 30 ans, NdT).

Le 12 janvier de cette année, Boko Haram a lancé une attaque féroce contre une base militaire du Cameroun dans la ville de Kolofata, région de l'Extrême Nord. L'armée du Cameroun a riposté et a porté un coup sévère aux insurgés - le plus lourd que le groupe ait connu dans son histoire.

Les victimes au sein du groupe terroriste de Boko Haram ont été estimées, selon le gouvernement du Cameroun, entre 200 à 400 morts. Cependant, il semble qu'il y ait eu des victimes issues des forces françaises au sein des terroristes. Trois des soldats français ont été tués dans l'attaque menée par les forces camerounaises dans la confrontation.

Les trois soldats, selon le Journal du Cameroun, ont été tués dans un combat au couteau. "La majorité des insurgés de Boko Haram ne sont pas formés. Quand vous voyez un soldat formé parmi eux, il est facile de le repérer en fonction de ses mouvements et de ses tactiques, voilà comment nous avons ciblé certains d'entre eux", a déclaré notre informateur.

La source a déclaré que les ressortissants français blancs s'étaient eux-mêmes déguisés en peignant leur corps en noir. Il a ajouté que ce n'est que quand ils ont examiné les cadavres qu'ils ont réalisé à leur grande surprise, que certains des cadavres étaient ceux de blancs.

Plus tard, ils ont examiné plus en détail les autres assaillants capturés, ils ont également découvert que neuf d'entre eux étaient également blancs et leurs corps étaient peint en noir pour ne pas être identifiés. Ils ont été interrogés et ils ont révélé leurs nationalités françaises avec des liens vers des Camerounais haut placés travaillant actuellement pour le gouvernement.

Le gouvernement français, selon le Journal, a été très embarrassé et très mal à l'aise et a alors immédiatement pris ses distances avec les neuf Français, mais n'est pas allé jusqu'à demander au gouvernement du Cameroun de les libérer pour qu'ils soient traînés devant les tribunaux en France.

Beaucoup de journaux nigérians ont rapporté effectivement l'incident. Le journal This Day, citant des sources au Cameroun qui ont critiqué le ministre des Affaires étrangères, Laurent Fabius, pour avoir demandé au Cameroun de libérer immédiatement les neuf terroristes aux autorités françaises. Le fonctionnaire camerounais dont le nom n'a pas été mentionné, a alors déclaré aux Français que le Cameroun est un pays souverain et non un vassal de la France. Et, le Cameroun a depuis gardé les neuf en prison à Yaoundé jusqu'à ce jour.

Chris Olukolade, major-général nigérian et directeur de l'information de la Défense s'est adressé aux médias à ce sujet, et a en fait confirmé que les Français ont été capturés au Cameroun en combattant aux côtés de Boko Haram, mais a déclaré que les modalités de gestion devaient être délibérées entre les gouvernements français et camerounais.

Notre informateur militaire a confié que plus que la question des soldats français détenus; il y avait aussi une querelle diplomatique secrète impliquant l'ambassade française à Yaoundé lorsque les forces de sécurité au Cameroun ont appris l'existence d'un mouvement logistique militaire secret comprenant des armes dans deux containers. Il a déclaré que l'envoi d'armes au nord était probablement destiné à Boko Haram et aux combattants étrangers afin d'attaquer les régions du Nord et les faire basculer complètement dans les mains des insurgés.

French President Francois Hollande

Notre source a indiqué que l'un des containers s'est retrouvé dans l'ambassade française à Yaoundé qui est contigu avec le quartier général militaire, et à environ 500 mètres de l'Assemblée nationale. Difficile de savoir pourquoi la camionnette s'est arrêtée à l'ambassade française, il a déclaré qu'il est possible que le plan était de l'utiliser en renforcement du plan de coup d'Etat prévu à Yaoundé.

Nous notons que ministre de la Communication Issa Tchiroma a été pris sous le feu des question des médias lors d'une conférence de presse au sujet de la présence illégale de ces containers chargés d'armes et il a déclaré qu'il ne savait pas que le camion avec le numéro de plaque d'immatriculation, LT TR724, avait quitté le port de Douala le 23 décembre, 2014, avec des bombes, des grenades, des missiles, des mines et d'autres armes de guerre supposés en provenance du Sri Lanka et qui a disparu quelque part au Cameroun. Le camion était prétendument destiné à la République centrafricaine. "Si j'avais une telle information, je ne la donnerais pas à la presse ; je pense que cela relève du secret militaire" a alors déclaré Tchiroma.

En dépit des dénégations de Tchiroma, Joseph Otto Wilson, gouverneur de la région du Centre, a dans un communiqué, le 6 février de cette année, fait appel à tous les dix officiers divisionnaires sous sa juridiction pour traiter de la question avec la plus grande urgence, les exhortant à collaborer avec les forces de la loi et ordonner la recherche des camions. Les gouverneurs de l'Est et des régions du Littoral ont plus tard fait un appel similaire qui a été également relayé par les gouverneurs des autres régions.

À ce jour, aucune déclaration officielle n'a été faite en ce qui concerne le sort des deux containers. Mais notre source a révélé que le camion avec une partie de la cargaison est parti de l'intérieur de l'ambassade française à Yaoundé. Sans surprise, c'est également en février, précisément le 28, que, dans le sillage des allégations de trafic d'armes, Christine Robichon, ambassadrice française au Cameroun, a été huée et chahutée quand elle a montré sa sympathie envers les Camerounais s dans leur guerre contre Boko Haram, lors d'une réunion.

De la frontière orientale du Cameroun reliant la République centrafricaine, notre source a également révélé que les responsables du gouvernement camerounais croient que le gouvernement français est derrière un groupe armé camerounais se faisant passer pour des rebelles de la Séléka dans la République centrafricaine, alors qu'ils sont en fait des Camerounais dont l'objectif est de renverser le régime de Biya.

Le groupe qui a enlevé un major camerounais, Mama Bakai, et quelques 15 citoyens alors qu'ils revenaient d'un enterrement le 19 mars de cette année a exigé une rançon pour leur libération.

Cependant, ce mois-ci, les négociations avec les rebelles ont révélé leurs connexions camerounaises quand, au lieu de demander la rançon pour voir les captifs libérés, ils ont changé leurs revendications et à la place ont demandé qu'un homme célèbre de la région du nord, Abdoulaye Harrissou soit libéré. Harrissou, il convient de le noter, était conseiller juridique de Marafa Hamidou Yaya. Il a été arrêté et placé en détention début septembre 2014, suite à des allégations de complot concernant sa volonté présumée de lancer une guerre civile au Cameroun à partir de la République centrafricaine à travers la région de l'Est.

Marafa est considéré par la France et d'autres pays occidentaux comme un prisonnier politique. Avant d'être arrêté et jeté en prison sur des accusations de détournement de fonds, Marafa a appelé à lancer la rebellion contre le gouvernement...

Son arrestation est intervenue au moment où des sources ont déclaré que les Français préparaient le terrain pour prendre le pouvoir au président Biya. Les rapports indiquent qu'il était devenu très populaire parmi les politiciens français et la classe affaires française. Capitalisant sur le chômage massif des jeunes dans le nord, considérant qu'il s'agit d'une marginalisation du nord, les Français le soutiennent pour motiver la région à démettre le régime de Biya sachant qu'un fils de la région nord pourrait prendre le relais en cas de coup d'État .

À cette fin, des dépliants ont été imprimés et distribués dans les régions septentrionales détaillant l'arrestation de leurs parents - l'Marafas, Iya Mohammed, etc. Il y est écrit que cela équivaut à une déclaration de guerre contre leur région. Selon notre source, les Français ont tenté de fomenter une insurrection au nord afin de saisir l'occasion pour renverser Biya.

Vendredi dernier, l'ambassadeur français au Cameroun, Christine Robichon, a déclaré aux médias après une audience avec le président Biya, que le président Hollande vient au Cameroun pour discuter des questions de sécurité actuellement rencontrés par les pays de la sous-région d'Afrique centrale. Cependant, différentes sources ont déclaré au Journal du Cameroun que la visite est destinée à améliorer les relations entre les deux dirigeants et à négocier la libération et le rapatriement des neuf ressortissants français qui sont toujours en détention dans les prisons camerounaises.

La France serait-elle obligée d'améliorer l'image de Biya avec la visite présidentielle de Hollande ?

La dernière visite d'un chef d'Etat français au Cameroun remonte à 15 ans. Le dernier président français à s'être rendu au Cameroun était Jacques Chirac, en 1999. L'ancien président Nicolas Sarkozy a visité les pays voisins du Cameroun tels que le Gabon et le Tchad sans mettre le pied sur le territoire du Cameroun. Hollande a aussi visité plusieurs pays de la sous-région d'Afrique centrale depuis qu'il a pris le pouvoir en 2012 sans mettre le pied au Cameroun.

Un média français a indiqué que les relations de Biya avec la France ont commencé à se dégrader après que Biya ait réalisé que la France avait l'intention de le pousser hors du pouvoir. Une publication en ligne a déclaré qu'en 2011 de nombreux officiels français ont renoncé à soutenir Biya aux élections présidentielles. Un porte-parole de ministre des Affaires étrangères français est cité comme déclarant que de nombreuses défaillances et irrégularités ont été enregistrées au cours de cette élection et a averti que la France ne voudrait pas voir une répétition de ce genre.

Le divorce de Paul Biya avec Paris

Les observateurs ont déclaré que la France voulait que Biya parte en raison de son alliance économique et militaire croissante avec la Chine et la Russie.

Certains articles de presse ont déclaré que la visite de quatre heures (de 18 heures à 22 heures le 3 Juillet) du président Hollande au Cameroun a été négocié par les hommes d'affaires français qui pensent que Biya ne protège plus leur intérêt, peut-être en représailles pour sa prise de distance envers la France qui aurait critiqué son mandat pendant les 15 dernières années.

Une source a déclaré au Journal que le gouvernement français a été pris de court lorsque Biya a résilié un contrat important entre le Cameroun et Thales Security Systems, une société française qui était responsable de l'impression des cartes nationales d'identité au Cameroun.

Bien que le gouvernement du Cameroun ait déclaré que la rupture de contrat fut liée aux activités non compatibles et sans scrupules menées par Thales Security Systems, la société française a protesté et a réclamé 3,5 milliards de FCFA du gouvernement du Cameroun en dédommagement ; une dette qui selon une source au siège de la police a déclaré qu'elle était une pure fabrication de la firme.

L'entreprise aurait déposé une plainte auprès des autorités camerounaises et françaises pour demander réparation.

Notre source a également indiqué que le Cameroun a porté un coup dur à la France lorsque le consortium français dirigé par Bolloré n'a pas réussi à être sur la liste finale des entreprises en lice pour gérer le nouveau terminal de conteneurs dans le port de Kribi nouvellement construit.

La commission chargée de la sélection d'une entreprise de terminal à conteneurs avait choisi l'entreprise ICTSI basée aux Philippines et les exploitants portuaires APM Terminals, ainsi que le conglomérat AP Moller-Maersk, en déclarant que leur offre était meilleure pour le Cameroun et la sous-région d'Afrique centrale que celle proposée par le consortium Bolloré.

Le consortium rejeté comprend CMA CGM de France, le troisième plus grand transporteur de conteneurs du monde, et le groupe CHEC de Chine, qui a construit le port en eau profonde de Kribi. Le groupe Bolloré gère le principal terminal à conteneurs de Douala et avait été pressenti comme favori parmi les entreprises en lice pour la gestion du port de Kribi. Cependant, le gouvernement du Cameroun a peut-être refusé le contrat à la firme française en raison du conteneur de munitions qui est entré dans le port de Douala et a ensuite disparu.

...

Contrairement à ce qui se passait par le passé, le Cameroun se tourne davantage vers la Chine par rapport à la France pour le financement de grands projets d'infrastructure. La Chine est impliquée dans la majorité des projets d'infrastructure, de financement.

La Russie a été parmi les premiers pays à promettre de livrer de l'aide humanitaire et militaire au Cameroun dans le traitement des réfugiés de la République centrafricaine et suite à la guerre contre Boko Haram.

Source : BREAKING NEWS: Cameroon Army Aborted French Hatched Coup to Overthrow Biya Last January

Cameroon Daily Journal

Par Waineng Ntufasibo

Traduction Sam La Touch

156
Publicité
COMMENTEZ TOUTE L'ACTUALITE


PUBLICITÉ

Google play store


Autres actualités
1 RDC: Joseph Kabila autorisé par la c...
2 Des milliers de Nigérians vont recev...
3 Cameroun - Gouvernement: Ces Ministres qui ...
4 Cameroun: Quand la justice militaire croque...
5 Les conflits entre Peuls et Bambaras ensang...
6 Nigeria : accusé de corruption, le p...
7 Deux sociétés tchadienne et n...
8 Réparation: Paul Eric Kingue r&eacut...
9 [Société] Nigéria : Le...
10 L'Unesco, Daech et la diplomatie fran&c...
11 Après Cameron sur la corruption nig&...
12 Le ministre français des finances a ...
13 Jean-Marie Le Pen a-t-il piégé...
14 Les internautes choqués du suicide e...
15 Taubira : Hollande lance son opérati...
Plus populaires
1 Mugabe veut que l'Afrique constitue sa prop...
2 L'UA commence la délivrance du p...
3 Cameroun: Affrontements entre militaires et...
4 Un banquier suisse arreté pour trafi...
5 Un Israélien a porté plainte ...
6 Cameroun: classement 2015 des entreprises c...
7 Haiti deviendra membre de l'Union Afric...
8 Cameroun : Rapt du père Georges Vand...
9 En 1879, le maire de Paris était noi...
10 [POLITIQUE] Obiang:"Arrêtons de compt...
PUBLICITE


Partenaires Nouvelles Radio Communauté et services Contactez nous
Le Messager
Le Nouveau Courrier
Camer-sport.be
Icicemac
Radio RTS
Radio Equinoxe
Actualité
Dépêches
Sport
Ecouter en direct
Emissions
Programmes
Vos réactions
Podcasts
Annonces
Info: info@cameroonvoice.com
Commercial: commercial@cameroonvoice.com
Tél: +1514 317-2317

Politiques de diffusions @2016 Cameroonvoice

L'ingérence de la France a fini par nous imposer un virtuel président de l'Assemblée nationale.... Pauvre Centrafrique

Par Sorokaté

15/05/2016 13:08


Search
LA NOUVELLE CENTRAFRIQUE
LNC Agence centrafricaine de presse
ANALYSE/Martin Ziguélé, le cocu magnifique !
Eve Malonga

eve malonga(LNC) — “La politique, ce monde sans pitié” dit l’adage, en Centrafrique actuellement prend tout son plein sens. La gratitude, la reconnaissance du ventre n’existe pas. Martin Ziguélé en fait l’amer constat.

La phrase récemment du Président Touadera qui ruine tous les espoirs de Ziguélé : «Je préfère travailler avec Meckassoua que Ziguélé»

DES ELECTIONS TRUQUEES RECONNUES

Martin Ziguélé n’était pas dupe du niveau de fraudes lors du premier tour de l’élection présidentielle du 30 décembre 2015. Son parti, le MLPC de dénoncer aussitôt par un communiqué : “Le manque de transparence dans la publication des résultats.” En promettant de saisir la Cour Constitutionnelle de Transition, pour exiger le recompte manuel des votes.

Et de déclarer : “Contrairement à ce que prévoit l’article 124 du Code électoral, il est impossible pour chaque candidat de vérifier que tous les suffrages portés sur sa personne, circonscription par circonscription, bureau de vote par bureau de vote, ont été effectivement et intégralement comptabilisés. […] L’Autorité nationale des élections (ANE) a continué à publier des résultats globaux, en mélangeant tous les jours différentes préfectures à des taux divers de dépouillement, rendant impossible tout suivi et tout contrôle.”

Ajoutant encore : “Je demande le recomptage manuel des voix parce que tout indique qu’à la fin des opérations de vote et suite aux dépouillements effectués in situ, il y a eu beaucoup de manipulations volontaires sur les procès-verbaux de résultats. J’ai fait constater par huissier de justice des cas où mes bulletins de vote ont été extraits des urnes et remplacés par des bulletins de vote de certains de mes adversaires.

En effet, dans beaucoup de circonscriptions électorales où il y a l’emprise des groupes armés, nos représentants ont été manu militari chassés des bureaux de vote, puis des bourrages d’urnes ont été opérés. Ensuite, sur toute la chaîne de collecte des bulletins de vote et leur traitement informatique par l’Autorité nationale des élections (ANE) des constats troublants de fraude, d’omission délibérée de saisie de nos résultats, de trafic d’influence de toute sorte, de falsification des procès-verbaux, etc. ont été établis.

Recompter manuellement les voix, en comparant avec les données collectées par les observateurs nationaux et internationaux, est la seule solution par laquelle la vérité des urnes se révélera. La Communauté internationale doit aider la Cour constitutionnelle à entrer en possession de ces divers résultats sortis des urnes relevés par ses observateurs.”

Guerre lasse, il finira “officiellement” en quatrième position avec 10,8 % des voix, et donc éliminé de la course à la Présidence, laissant malgré lui, le champ libre à Dologuélé et à Touadera pour en découdre au second tour.

SOUTIEN A TOUADERA

Touadera-et-Ziguélé

Ravalant sa déception du flagrant déni de justice qu’il subissait, dans l’intérêt de la paix civile, deux mots qui plus tard serviront de caution à toutes les dérives frauduleuses, il décidait de soutenir la candidature de Faustin Touadera pour le second tour, en le recevant le Jeudi 11 Février, très royalement dans son fief dans l’extrême nord-ouest de la Centrafrique à Bocaranga. Et aux dires des observateurs, Faustin Touadéra n’aurait jamais pu envisager une victoire dans cette partie du pays sans l’appui de Martin Ziguélé. Ce dernier aura mouillé la chemise pour le futur président, au sens propre comme au sens figuré, en incitant son redoutable parti le MLPC à imiter son choix. Mais il ne sera jamais payé de retour.

FISSURES

Avant même que le résultat de la Présidentielle ne soit définitif, Faustin Touadera déjà pris d’une soudaine envie de bougeotte, de commencer à écumer la sous-région, accompagné de nombreux de ses soutiens de l’entre deux tours, mais point de Martin Ziguélé. Manifestement, quelque chose entre temps s’était rompue.

A part conjecturer, personne ne saura ce qui par la suite tendra les rapports entre les deux hommes, au point de mener à la rupture. Certains de déclarer que Martin Ziguélé exigeait en compensation pour services rendus, d’être soutenu par le nouveau président pour sa quête du perchoir de l’Assemblée. d’autres d’affirmer que Touadera redoutait, qu’avec une telle personnalité, au charisme reconnu, il risquerait de n’exister que dans son ombre.

COMBINAZIONI POUR LA QUETE DU PERCHOIR

L’étrange processus ayant mené à l’installation de Karim Meckassoua à la tête du Parlement, est la démonstration éclatante par l’absurde, du fait que la République Centrafricaine n’est ni un pays auto-déterminé, et encore moins souverain.

Placée sous tutelle de la Communauté internationale, ce sera cette dernière qui dictera sa loi et la “bonne” marche à suivre. Et dans ce jeu là, le dindon de la farce sera Martin Ziguélé, sacrifié sur l’autel comme cité plus haut de la “paix civile”, en imposant une personne non élue député déjà, mais qui avait le bon profil, c’est-à-dire celui d’être de confession musulmane.

Car dans une vision caricaturale et binaire, La RCA ne pouvait être que chrétienne et musulmane pour la dite communauté internationale. La laïcité de la Centrafrique n’étant qu’une simple vue de l’esprit.
Karim Meckassoua installé au perchoir, même le président Touadera ne pouvait s’y opposer. Menaces et pressions des occidentaux à Bangui l’ont contraint à plier.

Dans cette tambouille, Martin Ziguélé était tout simplement broyé !

La farce de l’élection de Meckassoua sera spectaculaire. De favori, Ziguélé se retrouvera gros-jean comme devant, avec seulement 14 voix. Les billets craquant de F CFA de Meckassoua ont eu raison du libre choix et de la moralité de la majorité des députés. Le reste, c’est de la littérature à la centrafricaine, renouant avec les bonnes habitudes de trafic d’influence, de concussion, et malheureusement, comme souvent en Afrique noire, de l’ingérence et de l’interférence des pays occidentaux et des organisations internationales dans les affaires internes d’un pays.

Rendant factice le libre choix des citoyens, devenu mascarade de façade.
zigLors de ces élections, législatives, Référendum, Présidentielle, les populations centrafricaines furent tout simplement instrumentalisées pour des causes exogènes les dépassant. Et certainement pas pour leurs intérêts.

Martin Ziguélé qui a vécu les tourments de l’instabilité politique chronique en RCA déjà, lorsqu’il perdit son poste de Premier ministre par le coup d’état de François Bozizé en Mars 2003, depuis, n’avait plus brigué de poste électif jusqu’à ces dernières élections.

Cette fois-ci, ce n’est pas un Putsch fatal qui l’éjectera des responsabilités, mais le clientélisme du nouveau Pouvoir et autres.

English version:

Mai 2016 LAMINE MEDIA

13/05/2016



Pour donner votre avis

Les champs précédés d'un * sont obligatoires

Vous
   
Pseudo*
E-mail
   
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
 
Votre message
   
Titre*
Message*
 
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation


 

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués