DéBATS & OPINIONS  |     KIOSQUE  |    

Centrafrique: un lapsus révélateur?

Par Koulayom-Masseyo David - 10/10/2014

«Troublé, tourmenté et peut-être peu habitué à faire ce genre d’écritures comptables, le directeur de cabinet de la présidence s’est emmêlé par deux fois»


 

Article Centrafrique: un lapsus révélateur?
Nombre de messages: 2
Pages: 1  


Courage Centrafricains !

Par Batouala

11/10/2014 12:08

J'aime l'analyse de ce compatriote. J'adhère à chacune de ses idées de bout en bout. Oui, la balle est dans le camp du peuple centrafricain. Il nous faut des dirigeants légitimes. Même à 30% je prends plutôt que ce machin de Transition bon à rien, incompétent et irresponsable. J'entends partout dans mon entourage que "zo a yèkè da pèpè". Certainement que nous sommes encore marqués par la non assistance en personne en danger de nos politicards brouisseurs et lâches. C'est maintenant qu'il faut croire car "la foi est une démonstration des choses qu'on ne voit pas". Tenons bon.

I do tèrè ti e a pè

Par Zi Ngoussou

09/10/2015 07:36

Je crois qu'il serait maladroit et suicidaire d’aller aux élections en ce moment, car ce serait accepter de tomber dans le piège de ceux qui ont organisé scientifiquement ce chaos actuel!
Cessons de nous comporter comme des brebis, et essayons de chercher à metre fin à cette pédérastie intellectuelle qui nous tuent sur les trois sphères de l’existence!
“Chaque peuple a son propre génie : il ne s’agit pas de copier un modèle, aussi intéressant soit-il !” Voilà la phrase qui devrait être notre source d’inspiration, de méditation…

Forgeons d’abord nos propres philosophies, nos théories économiques, politiques, nos sciences de l’organisation sociales…, en prenons soins de nous déshabillés justes un instant des diplômes, qui sont trop souvent les fruits d'une formatation mentale totalement déconnectée de nos réalités, en plus enseignés dans ds langues qui n’ont, ne sont, et ne serons jamais une valeur ajoutéè de nos connaissance, ni les vecteurs d’une indépendance mentales ou spirituelle de l’homme Africain!

Dit-on que le feu Moïse avait rédigé ou reçut dix règles élémentaires pour remettre en route les israélites, pour le présidentiel il suffira juste un/j de la semaine, 7 pour les Centrafricains.

Première règle:
-le candidat ou le président en exercice ne doit pas appartenir à une confrérie secrète extra africaine (Rose croix, franc-maçonnerie,...)
Redigeons d’abord les limites de ce métier pour ne pas en souffrir encore demain et des demain encore et encore...

Zi Ngoussou



Pour donner votre avis

Les champs précédés d'un * sont obligatoires

Vous
   
Pseudo*
E-mail
   
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
 
Votre message
   
Titre*
Message*
 
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation


 

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués