DOSSIERS  |     DOSSIERS+  |     FORUM BRAZZAVILLE  |    

Bangui: l’OFCA pose ses conditions par rapport au forum de Brazzaville

Par Source: RJDH-RCA - 18/07/2014

Les femmes de l’OFCA ont ce matin organisé une manifestation publique devant leur siège de Bangui pour dire oui à cette rencontre, tout en posant des conditions


 

Article Bangui: l’OFCA pose ses conditions par rapport au forum de Brazzaville
Nombre de messages: 1
Pages: 1  


Notre ennemie naturelle s'appelle la France ne nous trompons ...

Par sorokaté

20/07/2014 14:14

Vous êtes ici : Kangbi-Ndara » Développement » Centrafrique/France : top secret, les accords qui ligotent et humilient la RCA ?
Centrafrique/France : top secret, les accords qui ligotent et humilient la RCA ?

14 juil, 2014 | Par kangbi-ndara | Catégorie: Développement | 1 894 vues
Kangbi-ndara.net / Les accordes économiques de 1960 concernant les matières et produits stratégiques signés par les Présidents David Dacko (RCA), Fulbert Youlou (Congo) et François Tombalbaye (Tchad) et Jean Foyer pour la partie française asphyxies aux premières heures des indépendances la Centrafrique, le Congo et le Tchad.

En ce qui concerne la République centrafricain, une enquête que nous menons sur ces accords révèle que certaines parties ont été modifiées mais la partie économique proposée pour publication reste intacte.

Le Président fondateur de la République centrafricaine Barthélémy Boganda aurait refusé de signer ces accords avec la République française, ce refus lui aurait sans doute couté sa disparition pour les unes, et sa déportation pour les autres.

De nos sources, la malédiction des évictions sur évictions des Chefs d’Etat centrafricains dans un cycle, approximativement de dix années, ont vu le jour avec la signature de ce document.

Pour le non respect de ses accords, David Dacko le signataire, Jean Bedel Bokassa, Ange Félix Patassé et François Bozizé ont connu des humiliations, pour le non respect de ses accords, le sang du peuple centrafricain a coulé.

Les accords ci-dessous, ne sont-ils pas les causes profondes de la crise aux multiples facettes qu’endure la Centrafrique ?

Kangbi-ndara.net diffusera l'intégralité de ces accords par thématique. Faute de la bonne lisibilité des documents ci-dessous, nous transcrivons ci-après le contenu desdits accords.

Concernant les matières

premières et produits stratégiques

ART.1er : Dans l’intérêt de la défense commune, les parties contractantes décident de suivre une politique concertée des matières stratégiques et d’adopter en ce domaine les mesures prévues ci-après.

Art 2 : Sont considérés comme matières premières produits stratégiques : les hydrocarbures liquides ou gazeux, l’uranium, le thorium, le lithium, le bérythium, l’hélium, leurs minerais et composés.

Des modifications pourront être apportées à cette liste par échange de lettres entre les parties contractantes.

Art 3 : La République française, la République centrafricaine, la République du Congo et la République du Tchad procèdent à des consultations régulières notamment au sein de la conférence des chefs d’Etat et de Gouvernement et du Conseil de défense, sur la politique qu’elles sont appelées à suivre dans le domaine des matières premières et produits stratégiques compte tenu en particulier des besoins généraux de la défense commune, de l’évolution des ressources dans les Etats de la Communauté et de la situation du marché mondial.

Dans le cadre de la politique concernée, la République centrafricaine, la République du Congo et la République du Tchad tiennent la République française informée des mesures générales ou particulières qu’elles se proposent de prendre en ce qi concerne la recherche, l’exploitation et le commerce extérieur des matières premières et produits stratégiques. La République française communique à la République centrafricaine, à la République du Congo et à la République du Tchad, les éléments d’appréciation dont elle dispose concernant les questions évoquées au présent alinéa. La République centrafricaine, la République d Congo et la République du Tchad l’informent des décisions prises.

Art. 4 : La République centrafricaine, la République du Congo et la République du Tchad réservent à la satisfaction des besoins de leur consommation intérieure les matières premières et produits stratégiques obtenus sur leur territoire. Elles accordent à la République française une préférence pour l’acquisition du surplus et s’approvisionnent par priorité auprès d’elle en ces matières et produits. Elles facilitent leur stockage pour les besoins de la défense commune et, lorsque les intérêts de cette défense l’exigent, elles prennent les mesures nécessaires pour limiter ou interdire leurs exportations à destinations d’autres pays.



Signature :

Jean Foyer

David Dacko

Fulbert Youlou

François Tombalbaye



Pour donner votre avis

Les champs précédés d'un * sont obligatoires

Vous
   
Pseudo*
E-mail
   
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
 
Votre message
   
Titre*
Message*
 
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation


 

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués