NATIONALE  |     INTERNATIONALE  |    

Centrafrique : Bozizé participera au dialogue pour la réconciliation nationale

Par Xinhua - 13/11/2013

C’est une exigence de la communauté internationale. Celle-ci demande au pouvoir en place des signaux forts pour un retour à la paix et un dialogue national inclusif


 

Article Centrafrique : Bozizé participera au dialogue pour la réconciliation nationale
Nombre de messages: 6
Pages: 1  


JUSTICE d'ABORD,Conference après

Par MEMT

13/11/2013 16:58

Ils parlent de quelle conference nationale? La justice d'abord,les elections et on parlera. Ces assassins ne peuvent s'en sortir ainsi et surtout qu'ils continuent de tuer de sang froid ,des meurtres cautionnés par les memes faux qui demandent un dialogue. ce sera alors un dialogue de caste,mais nous peuples nous n'oublierons jamais et ne pardonnerons jamais ,que des associations constituent des dossiers,comme les juifs,on poursuivra et fera sortir de leur trou tous ces agents ss qui veulent exterminer les centrafricains.
Une conference comme ils le présente c'est comme si la communauté internationale donne caution aux assassins (comme déby ou ces chefs d'Etats ou transition de tuer et après espérer une conference nationale pour se faire une virginité,et le peuple dans tout cela? On ne veut pas d'une telle conference comedie. Les mercenaires dehors,les elections ,le justice et on se let à causer,autrement c'est du bidon,c'est comme cracher sur du nègre. En yougoslavie ou liberia il y a eu des jugements,la methode seleka,les juges n'ont pas à chercher longtemps des preuves alors pourquoi cette comedie de conference qui n'aura rien de Nationale????

C'est de la folie

Par papy

13/11/2013 19:48

Je ne comprends pas la politique de nos hommes qui sont au pouvoir. Alors que le centrafricain lambda sait que le régime de Ndotodjia est éphémère et va disparaitre d'un moment à l'autre!!!!Son entourage, composé d'hommes intellectuels comme ils se plaisent à dire souvent, se lancent dans des petits jeux de tromperie comme si les centrafricains ne sont pas capables de déceler ces mesquineries. La conférence nationale qu'ils ont inventée ensemble avec leurs copains de la CEEAC, personne n'en veut, ni même le diable. Qui leur a dit que Bozizé rêve un jour se rendre à Bangui sous ndotodjia pour prendre part à une conférence nationale? C'est mal connaitre cet homme car figure toi et ça je m'adresse à ndouba, quand tu trompais Patassé à faire la guerre à Bozizé à l'époque, te rappelles tu? A un moment vous avez fait un virage à 360 degrés pour restaurer Bozizé dans ses fonctions y compris ses grades de général que vous aviez rétrogradés. L'avait il accepté? la suite vous devriez bien vous rappeler car vous êtes de ceux qui ont fuit sans même dire au revoir aux parents. Aujourd’hui voilà encore Ndouba qui est en train de tromper ndotodjia sur une conférence nationale et il pense que Bozizé va les supplier à vouloir prendre part à cette bêtise que personne n'en veut. Ndouba évoque dans son torchon d'écrits d'homme périmé, qu'un mandat d'arrêt international pèse sur Bozizé. Mers chers, c'est pas de l'ignorance ou de la nullité? Ndotodjia est interdit de séjour en Europe. Bozizé circule librement dans l'espace Schengen, de deux personnes, qui est le recherché international? Ndouba n'a pas l'intelligence de comprendre que le mandat d'arrêt qui est émis par Zendé contre Bozizé est purement national et que tout ce qui vient de la Centrafrique actuelle n'a pas de valeur aux yeux des autres, rien de bon existe en ce moment en RCA, y compris les institutions que vous vous êtes accaparées.Si Bozizé décide maintenant de rentrer à Bangui, je ne pense pas que vous seriez en mesure de l’arrêter. Alors, faire du zèle dans un système qui n'est même pas reconnu, c'est faire preuve d'une fourberie. Ndouba et autres, vous avez tellement des épines aux pieds, cherchez à les enlever: les sélékas à ne plus incorporer dans le FACA, les antibalakas qui ne vous laissent pas dormir, les soulèvements ponctuels des jeunes à Bangui,les salaires des fonctionnaires que vous ne payez plus etc.. Je vous conseille (Ndouba, Ziguélé, Tiangaye, Nguédé et autres) à préparer votre exode au lieu de nous distraire. Un soulèvement populaire est actuellement inévitable à Bangui et vous risquerez d'être les victimes de justice populaire. PAROLE DE BODILI BODILI

Quel dialogue de quelle réconciliation?

Par sorokate

14/11/2013 09:46

Des centrafricains(es) sont dans la brousse, toute la nation est pourchassée, endeuillée, la peur, l'insécurité et les massacres continuent mais on veut nous distraire afin de protéger ces mercenaires et destructeurs .

Dialoguer avec qui? et pourquoi?
Les crimes et génocides commis sur la population resteront impunis?
Non à cette mauvaise manie des ennemis de la RCA, pas de dialogue nous demandons d'abord la JUSTICE.

L'initiation de ce dialogue vient de qui? qu'est-ce qui se cache derrière cette idée?

Ce gouvernement n'est pas crédible pour organiser un -tel événement de grande importance. Pourquoi à chaque fois on impose au peuple ce qui est contraire de la réalité nationale?
A t-on consulté le peuple ?

Monsieur BOZIZE et toute la seleka doivent des explications au peuple devant la Justice. le dialogue est le ciment d'une société forte et unie mais c'est pas le cas en RCA. On tue, on viole, vole, détruit puis on demande le DIALOGUE.

Le dialogue pourra attendre après les élections crédibles à condition que la justice soit rendue à la nation déshumanisée.
Chers(es) vous tous soyez vigilants.

Qu'on nous dise pourquoi le coup d'état du 24 Mars, nous exigeons des réponses quant aux massacres massifs du peuple Centrafricain par la seleka, nous voulons des précision de l'occupation de la RCA par des étrangers convertis en Centrafricains.

Les multiples crimes humains et économiques commis au temps du dictateur Bozizé méritent des éclaircissements.
Non à cet dialogue nauséabond et injuste.
D'abord la JUSTICE et des comptes rendus au peuple.

Plus JAMAIS. Non et Non

SOROKATE Alias Domzan bene.

A lire à la fin une enquete sur le GOULAG de NOURREDINE-DJOTODIA et on vous endort avec une conference nationale

Par Pepe

14/11/2013 14:20

Meme si la justice doit avoir lieu pour tout crime,il faut savoir mettre en parallèle ce qui est comparable. Bozizé n'est pas allé dans l'horreur comme les séléka et nourredine et djotodia où à l'heure où nous parlons chaque minute seleka tue.
On nous endort avec une conference des débiles mentaux,ils parlent de conference et continuent de tuer chaque jour,d'enlever,mais quel rapport ce peuple qu'ils torturent a avec leur prise de pouvoir? De toutes les façons ,ce sont des gens de non paroles et je pense que le Bozizé il ne sera pas plus stupide pour se ranger dans une telle comédie pour rehabiliter ces fosseurs de tombe de la Rép Centrafricaine. C'est l'impunité récurrente qui font croire à tous ces gens que tuer c'est permis et après on vient faire un semblant de conference nationale qui ne sert à rien. La conference n'est plus une sollution de la république centrafricaine. Si on veut que ce pays repart de bon pied et que certaines personnes ne puissent plus penser que ils ont le droit de tout faire et un faux dialogue ou conference effacera tout et ils vont se la couler douce. Centrafricains,les faux politiciens qui vont s'aligner à cette comedie,ayez les à,l'oeil et on se débarassera d'eux comme les envahisseurs.
Actuellement cette notre rancoeur au dela de la limite contre Bozizé qui fait que des tueurs à gage en profitent pour nous écraser avec la complicité des nôtres qui l'entourent comme des mouches sur un déchet. Aujourd'hui,il n' y a meme pas à se disperser Bozizé ci ou ça,l'energie est à fixer sur les selekas,déby,les mercenaires et après,on lavera nos linges sales en famille.Ce que le centrafricain ne sait pas faire,toujours l'étranger est roi,aujourd'hui,ils vous chient sur les pieds,cela nous servira -t-il de leçon? Nous sommes tellement haineux et rancuniers quand il s'agit des nôtres.
Voilà les actions de djotodia ,Nourredine et les representants de déby: ses soldats et mercenaires chapeauté par le diplomate ex gendarme pour un goulag centrafricain partie du plan d'extermination selon les différentes branches. Tout ce qu'on demande à la communauté internationale,c'est la justice,les actes de Séléka,Nourredine- assimeh-djotodia déby et bechyr dépasse le cadre d'une simple Conference nationale qui est vécu comme les centrafricains comme un permis de tuer.
Selon une enquête menée par RNL, la cellule d’Etat pour la Défense des Acquis Démocratiques en abrégé CEDAD, est soupçonnée avoir une prison, dirigée en ce moment par un officier général de l’ex-coalition Séléka. Cette prison secrète, d’après les informations, serait logée dans une habitation située derrière le siège de la Compagnie Air France sur l’Avenue de l’Indépendance. Les personnes arrêtées et conduites dans les locaux subissent des actes des tortures, des traitements inhumains, dégradants, certaines sont mêmes tuées. Les conditions d’arrestation de ces personnes ne sont pas toujours élucidées. Beaucoup d’entre elles sont, pour la plupart, des hommes en tenue et souvent proche du régime de l’ancien président déchu François Bozizé.

Les témoignages recueillis révèlent aussi que cette cellule est dirigée par le n°2 de l’actuel régime au pouvoir depuis le 24 mars 2013. Elle succède au Bureau National de Documentation (BND) institué sous le régime du général Bozizé.
C’est un véritable service secret, spécialisé dans les enlèvements, les actes de tortures, les traitements inhumains et dégradants, le rançonnage voire les assassinats. Le fonctionnement de cette structure échappe totalement au contrôle des autorités judiciaires de la République Centrafricaine. Une source proche de cette cellule témoigne qu’elle a vécu des atrocités : « Une fois, j’étais dans la concession, les éléments ont amené deux militaires tous deux FACA qu’ils ont ligoté. Ils les ont torturés et traités comme des bêtes de somme. Parfois lorsqu’ils amènent les gens qu’ils accusent d’être proche de François Bozizé, ceux-ci sont immédiatement tués et cela n’est pas normal ».

La même source affirme qu’un jour, elle a vu certaines hautes autorités politiques et militaires du pays se rendre dans cette cellule en compagnie des éléments de la Force Multinationale d’Afrique Centrale (FOMAC) pour libérer un captif : « A deux reprises le président Djotodia est passé dans cette cellule, avec le ministre de l’intérieur, le chef d’Etat major et même les éléments de la FOMAC ».

Interrogées sur l’existence de cette prison, nombreuses sont les autorités du pays qui se sont abstenues de tout commentaire. Des affirmations font aussi état de ce que les membres de la CEDAD intiment parfois des ordres aux voisins de ladite cellule de se mettre à l’abri dans la soirée surtout pendant le transfert des personnes enlevées ou encore arrêtées. Un des témoins a même indiqué qu’il a été sérieusement passé à tabac, après avoir payé une rançon de deux cent (200.000) francs CFA pour obtenir la libération de son frère détenu dans ce lieu de détention.

A Bangui, les parents de Brice Ndéta, commerçant enlevé par des hommes en armes depuis plus d’un mois, continuent de réclamer sa libération. Il a été kidnappé dans sa boutique au centre-ville alors qu’il exerçait son activité de commerce. Selon ses parents, Brice Ndéta est maintenu au Camp de Roux à Bangui et que jusqu’à présent, ils sont empêchés de lui rendre visite. Ils se disent dépassés par cette arrestation arbitraire. Ils demandent aux autorités du pays la libération de leur parent.

Louise Boutou, mère de la victime sollicite l’intervention du Chef de l’Etat en vue de la libération de son enfant. « Cela fait un (1) mois et deux jours que je suis sans nouvelle de mon fils Brice Ndéta. Ces derniers jours, je suis informée qu’il se trouve au Camp de Roux. Il est commerçant et gérant de sa propre boutique, ce qui lui permet de s’occuper de ses enfants ainsi que moi. Il a été enlevé par les éléments de Séléka qui m’ont interdit de lui rendre visite pour avoir des informations sur sa santé. Si jamais, il aurait fauté, qu’il soit traduit en justice pour que lumière soit faite. Je demande au président de la République de me le relâcher. Nous sommes à la rentrée des classes et je ne sais quoi faire des enfants qui doivent reprendre le chemin de l’école ».

L’un de ses parents, Jean Baptiste Mandago, estime que les textes qui régissent les personnes mises aux arrêts ne sont pas respectés. « Le délai de garde à vu est largement dépassé et ses parents ne savent pas ce qu’il est devenu dans les locaux de sa prison au Camp de Roux ».
Dans la ville de Bangui, à Bégoua et Bimbo, il ne se passe pas un seul jour où un homme ne soit enlevé et conduit dans un lieu tenu secret, torturé et même tué. Et pourtant, la RCA a ratifié de nombreux textes qui garantissent le respect des droits humains.


http://www.radiondekeluka.org/securite/item/17887-bangui-une-prison-secrète-où-les-doits-humains-sont-bafoués.html

NDLR : Le corps des victimes est dissout dans un tonneau contenant de l'acide.

QUELLE DIALOGUE ?

Par abou

15/11/2013 11:41

Comme disaient les vieux révolutionnaires " SEULE LA LUTTE PAIE"
Les sudistes tchadiens ont vendu le Tchad aux enturbannés, et aujourd'hui les Nordistes centrafricains (cousins de sudistes tchadiens) ont trahi la RCA, et veulent nous le faire accepter à travers une Conférence Nationale. Souvenons-nous comment les sudistes tchadiens, au lieu de choisir la LUTTE, ont capitulé en livra nt le sud du tchad aux criminels zakawa avec Deby a leur tête. Le Docteur Moungar a joué le traitre de service en devenant Premier Ministre issu de la Conférence, et tout le monde connait la suite. Les sudistes divisés, les Alingué, Kamougué et autrens sont allés à la SOUPE et depuis 25 ans Deby les ENTUBE. Centrafricains ouvrez vos YEUX, en prieant DIEU que Bozizé ne choisira pas la voix de la trahison de ses freres sudistes tchadiens comme le feu Général KAMOUGUÉ.

QU'ON NOUS DEMANDE AU MOINS POUR UNE FOIS

Par Kongo Wara 2

15/11/2013 14:03

Bien entendu Sorokaté,

S'ils pensent que ce peuple restera toujours "déby - le" ils se trompent largement.
car un homme en colere, a qui l'on a tout pris ne pourra que se faire justice lui-meme, a defaut d'en voir lui etre rendue par les institutions republicaine.

Ces Monsieurs assoifés de pouvoir en sont deja a parler 'elections', nouveaux partis, strategie de campagne, mangeoire, etc.. alors qu'a deux (2) pas seulement il y a meutres, sequestrations, assinats, famine, maladies, desepoirs et desolation.

Un homme, aussi politquement correct soit il, porté par l'amour de la patrie devrait etre en train de parler 'humanitaire', 'securité', voire utiliser leur soi-disant millions de campagne pour 'faire campagne dans l'humanitaire' et apaiser les souffrance d'un peuple humilié dans son ame, un peuple meurtri..

Nos ancetres se sont battus pour abreger les souffrances infligées par le colonisateur jadis; l'histoire aujourd'hui rappelle ou chante leurs noms pour l'Eternité. Mais leurs fils et petits fils eux choisissent tout aisément de sacrifier les siens pour un pouvoir ephemere de 5-10 ans, pour un poste ministeriel tout aussi ephemere, ou un simple parachutage dans la sphere du pouvoir ephemere... triste et pauvre realité!

Nous avions tous suivi les face-à-face avec Alain Foka (RFI), et entendu nos soi-disant Ziguélé incapable de dementir sa complicité avec Tiangaye et autres dans le projet de creation/financement de la Seleka qui aurait ete presenté a Deby en son temps. Tous ces gens, y compris Bozize, devront en debattre publiquement et expliquer pourquoi ils ont fait cela au peuple innocent de RCA, Comment ils y sont parvenus et surtout se retirer à jamais du monde politique apres avoir ou non recu le pardon du peuple..

Comment expliquer aujourd'hui que ce soit toujours ces memes assoifés du pouvoir qui parlent? comment expliquer a ces enfants dont les parents/freres/soeurs ont été froidement abattu devant leurs yeux? comment leur faire oublier que leur Meres/soeurs ont ete violées devant leurs yeux alors qu'ils pleuraient implorant pardon pour les siens? qui leur rendra leur dignité, effacera leur humiliation? Ziguelé? Tiangaye? Djotodia? Bozizé?

Comment comprendre que leur propre armée (inexistante d'ailleurs) ne puisse pas les proteger? Nous y avons tous laissé un frere, une soeur, un parent, cousin/cousine, etc. Pensent ils vraiment que nous n'avons aucune memoire? que nous ne realisons pas ce qu'ils nous ont fait?

La France s'active et comme toujours apres avoir laissé le mal s'installer, le business des armes fait comme le souligne le deputé Belge Louis Laurent. Le mieux aurait ete de ne pas permettre cela, et de tenir la parole donnée "Damara sera la ligne rouge à ne pas franchir" d'un certain Gnl Akaga !

Comme souligné par vous cher compatriote, nous souhaiterons plus de forces Camerounaises, Equato guinéenne, voire sud africaine car ils sont là pour la Paix. Et pour faire d'une pierre 2 coups, ils serait tout aussi simple de reintégrer nos anciens FACA directement au sein d'une Fomac (sous commandement camerounais actuel bien sur) qui manque d'hommes, de moyens et d'experience du terrain car cela aura au moins le merite de les controler, restructurer, re-balancer (quota ethnique), de telle sorte qu'au sortir de la crise on ait enfin cette tant clamée Armée republicaine !

Surout que c'est pas cela (leur maigre soldes) qui va ruiner le budget pour la Fomac qui prevoit surement plus pour des forces etrangeres. Nos Faca au moins seront chez eux, et leur eviteraient d'autres budget de depenses que s'ils etaient encore refugiés chez eux.

Mais comme nous le savons, on demande JAMAIS l'avis du peuple, on demande jamais aux victimes comment panser la blessure de leur ames: On prefere imposer. J'espere qu'un jour prochain en France, le front de gauche arrive au pouvoir pour plus de justice sociale, et paix en Afrique.

Mbi tènè ti mbi awè !



Pour donner votre avis

Les champs précédés d'un * sont obligatoires

Vous
   
Pseudo*
E-mail
   
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
 
Votre message
   
Titre*
Message*
 
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation


 

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués